{VOS INSPIRATIONS DU JOUR}

Lieux d'expression pour tous, le café des arts héberge vos créations (Poésie, dessins, histoires...). Attention, rien ne doit porter sur Harry Potter !
Avatar de l’utilisateur
Nibelheim
Lecteur inconditionnel
Messages : 543
Inscription : 04 oct. 2005, 10:29
Localisation : Dans ses Ailleurs ...
Contact :

Message par Nibelheim »

Je n'avais pas touché un mot depuis la rentrée, alors bon même si je n'aime pas ce que ça a donné, je suis contente ...
Invisible au passant, la doyenne des rues.
Aux murs frissonnants sous le souffle du vent,
Où lézardent courent et se poursuivent
En un somptueux ballet de fougères.
Une autre de ces oubliés.
Les fenêtres arrachées, derniers lambeaux flottants
Comme des blessures toujours saignantes
Une porte de vieux bois, fermée à jamais.
Elle semble, la croulante, supplier un peu
Les quelques passants de l’hiver
Autrefois digne, aujourd’hui offerte
Traces d’encre noire sur les reliefs ouvragés
Dégoulinantes et douloureuses.
Elle crie, quelque fois, les soirs de vent
Lorsque la pluie et les rats se font ses invités,
Reste le hibou altier dans les décombres du grenier
Pour poser un dernier regard sur elle.
S’effondre en elle-même, pourrissant, décomposée,
Trop longtemps abandonnée pour vivre à présent,
Trop grande et trop belle autrefois,
Trop vide et brisée aujourd’hui.
Entre mort et éternité,
Elle attend, résignée, sa fin,
Que ce soit de la main de l’homme ou de celle des éléments.
~ Carnets de Lecture ~
http://carnets-plume.blogspot.com/

Avatar de l’utilisateur
Bellatrix Lestrange
Tonks de la Gazette
Tonks de la Gazette
Messages : 607
Inscription : 31 déc. 2006, 16:26
Localisation : Quelque part... Peut-être au coin de rue suivant...

Message par Bellatrix Lestrange »

" Oui, des mots ; Shakespeare lui aussi était un terroriste
Des mots, oui des mots comme le Nouveau Monde
Des mots venus de l'autre côté de la rive
Des mots chargés des lèves constellées dans le dictionnaire des constellations de mots
Il importe que le mot AMOUR soit rempli de mystère
Je vous le dis
Des armes et des mots c'est pareil, ça tue pareil
Nous aboyons avec des armes dans la gueule
Des armes blanches et noires comme des mots noirs et blancs
Noirs comme la terreur que vous assumerez
Blancs comme la virginité que nous assumons

Des mots, oui des mots
Qui t'envahiraient comme la lumière
Des mots
Qui montent de la Terre
Comme des oiseaux tristes
Des mots
Qui t'envahiraient comme la folie
Des mots
Qui montent du silence
Qui montent de l'ivresse
Qui montent de la vie... "

Mélange de textes de Léo Ferré

Avatar de l’utilisateur
flouuu
Lecteur occasionnel
Messages : 62
Inscription : 28 janv. 2007, 11:08
Localisation : village pouri dans monde pouri XD
Contact :

Message par flouuu »

aujourd'hui:
unmal de chien
je te hai
les larmes au yeux
je n'en peux plus
tu me sourit
et je grimasse
de douleur
tu me fait soufrir avec plaisir mai moi
je n'en peu ,plus et je me vangerai
foi de pauvre creatures que je suis.
Image
bs le forum de balto source

Avatar de l’utilisateur
voldomorat
Gardienne de la Bibliothèque
Messages : 94
Inscription : 30 déc. 2006, 12:45

Message par voldomorat »

Elle tient une ombrelle, l’air légère et insouciante
Vient-elle de la maison blanche au loin
Elle marche sans idées, elle est seule et charmante

Si la petite vague à ses côtés, elle n’en sent pas la présence
Elle reste seule et isolée, elle n’a plus d’espérance
Elle est toujours surveillée, même au champ elle est espionnée

Derrière le même visage fermée, la même avancée saccadée
La même fillette mais une plus grande dureté
Et entre ces femmes, l’espace, le néant du silence

Si le temps est ensoleillé, le vent souffle dans les peupliers
Le champs est parsemé de rouge, couleur du sang
Couleur du malheur, elle pleure sous son masque d’argent

Personne ne la voit, seule sous sa douleur
Elle cache, elle dissimule et le tableau disparaît sous ses traits
De femme.

Avatar de l’utilisateur
faélia
Amateur de la Gazette
Messages : 294
Inscription : 24 janv. 2007, 21:13
Localisation : au bout du portoloin

Message par faélia »

Alors voilà ma pensée du jour :

Nous sommes imparfait,
les anges nous ont ainsi fait
Et que le monde nous accepte ou pas,
on ne changera pas


Petite pensée inspiré par mon sujet de mémoire.

Avatar de l’utilisateur
Chino
Maugrey de la Gazette
Maugrey de la Gazette
Messages : 1427
Inscription : 14 juin 2004, 12:12
Je suis : Un sorcier
Localisation : Caen

Message par Chino »

Qu'il est bon de te revoir
Ô toi que j'aime tant voir
Toi ma meilleure amie
Que j'aime quand tu souris
Merci
Retraité

Avatar de l’utilisateur
le mage amnésique
Auror Metallique
Auror Metallique
Messages : 4056
Inscription : 14 déc. 2003, 20:38
Localisation : A bord du Nostromo.
Contact :

Message par le mage amnésique »

Je tourne dans ma chambre tel un lion en cage
Je la vois devant moi avec ses aire de goules
absente et présente,regardant mon sang qui coule
je contemple a mes pieds le dasastreux saccage

...
Image Image

Avatar de l’utilisateur
Elvis Gaunt.
Nouveau lecteur
Messages : 11
Inscription : 15 févr. 2007, 11:10
Localisation : eh eh

Message par Elvis Gaunt. »

Ce sont les vieux qui déclare la guerre est se sont les jeunes qui meurents....
William Churchill
La magie es partout est en tout le monde...cette magie s'apelle les rêves.....

Avatar de l’utilisateur
Gryff'Alexol
G.U.I.D.E. de la Gazette
Messages : 1676
Inscription : 19 juil. 2005, 18:21
Je suis : Un sorcier
Localisation : Pôle Nord
Contact :

Message par Gryff'Alexol »

Ah non, c'est Winston. Pas William.

D'ailleurs, deux autres de lui:

"Je n'ai à vous offrir que du sang, de la sueur et des larmes."
"Agissez comme s'il était impossible d'échouer."

Avatar de l’utilisateur
Elvis Gaunt.
Nouveau lecteur
Messages : 11
Inscription : 15 févr. 2007, 11:10
Localisation : eh eh

Message par Elvis Gaunt. »

NEcore une de lui^^
"Un homme qui va a la guerre n'est pas plus brave qu'un autre!! MAis quand il meurt il est brave seulement quelque minutes de plus"
La magie es partout est en tout le monde...cette magie s'apelle les rêves.....

Avatar de l’utilisateur
papsou_picsou
B.C.B.G. de la Gazette
Messages : 1826
Inscription : 11 oct. 2005, 18:48
Localisation : Dans les sables mouvants de l'obsession
Contact :

Message par papsou_picsou »

Moi je crois en moi. Je suis faible mais je m'aime. Je m'aime énormément. Je me contemple dans le miroir, je me souris, je me cajole tendrement, je me serre dans mes bras, je m'embrasse et je me caresse. Je m'aime parce que je crois que je suis incroyable. Comme je suis belle ! Une poupée de porcelaine ! Mais je ne suis rien qu'à moi, ne me touche pas. Va-t-en ! Ne m'approche pas ! Ne me salit pas ! Tu brises tout, tu me jeterais au sol et me marcherait dessus. Je suis en cristal, je suis fragile. Posée sur un piedestal en équilibre. J'ai peur ! Je ne peux pas dorimir. Je pleurs. Console moi, sèche mes larmes, occupe toi de moi. Il faut que tu t'occupes de moi. J'ai besoin de toi, j'ai besoin d'être. Moi si pure, si jolie, et mon reflet si fin et si précieux ! Oh, comme je m'aime ! Je mourrirais d'amour pour moi, si seulement tu n'étais pas là. Tu m'abandonnes. Embrasse moi. J'ai soif d'amour et de toi. Tu es comme moi non ? Qu'est-ce que tu crois ? Moi, juste en moi. Moi. Moi. Je suis comme ça, je le sais, je m'aime, j'ai raison, tout le temps, et c'est toi qui m'a rendu comme ça. Je serais parfaite si seulement tu n'étais pas là. Je m'aime parce que tu m'aime. C'est comme ça.
Image R.E.S.C.A.P.É.E de l'envers du CFLM
Gellert Grindelwald a écrit :Cest pour ça que je n'ose plus poster... :peur:

Avatar de l’utilisateur
Starbury
Lecteur inconditionnel
Messages : 586
Inscription : 20 mai 2006, 21:02

Message par Starbury »

Sourire, puis larme et puis sourire. Et puis archive et puis souvenir.

Tant que "lui" sera l'homme, tout ça existera et tout tournera autour de toi, celle qu'on a pas.
Jusqu'au moment où arrivera celle qui pour un moment, est faite pour être dans tes pas, comme toi tu es fait pour ses bras.
Pour un moment ai je dis. Oui et on se fout de combien de temps pourvu qu'il existe.

Avatar de l’utilisateur
paycheck
Lecteur inconditionnel
Messages : 564
Inscription : 17 déc. 2004, 19:48
Localisation : Autre part que où je ne suis pas!

Message par paycheck »

Petite inspi sans prétention.......
Grenouille, griffonne dans le grenier


Grenier de mon âme, tu perturbes mes chagrins
Si serein j'étais sans savoir mon destin.
Je t'ai sondé tel un miroir qui se prenait pour une glace
Et j'ai trouvé, dans cet amas, là ou était ma place.

Grenouilles qui grouilles sur le lit de mon enfance
J'étais jeune ignorant et vieux dans la clarté
Je savais pertinemment qu'il ne serait pas eternel, cet aparté
Ce face à face avec l'innocence.

Griffonner, je ne sais que faire celà
Cette feuille est ainsi elle aussi un amas
Tel ma vie qui en deuil sera démesurée
Comme cet air qui m'habite, et me fait respirer.

Paycheck, le lundi 19 fevrier 2007 à 16h54
Image "le dieuX" :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
papsou_picsou
B.C.B.G. de la Gazette
Messages : 1826
Inscription : 11 oct. 2005, 18:48
Localisation : Dans les sables mouvants de l'obsession
Contact :

Message par papsou_picsou »

Je suis une bombe à retardement, sur le point d'exploser en milles morceaux, tirée par tous les côtés. J'ai mal, mais c'est une douleur sournoise, diffuse, qui s'insuffle lentement dans me veines. Elle ne me tuera pas. C'est moi qui le ferais. Je me consumerais de mes cendres, je redeviendrais poupées sans membres. Je ne parlerais plus, je ne penserais plus, j'oublierais peu à peu les gens, la douleur, ma folie et les passants.
Car tout passe. Je suis une ombre noire qui se dresse de sa minuscule hauteur, qui se peinturlure pour paraitre colorée. L'ombre en a marre d'être noire. L'ombre se demande pour qui elle se dresse. L'ombre craque, se fissure, s'éffondre, elle tombe en morceaux et ça fait un mur au milieu de ma tête. Je ne suis plus que du mou, du docile. Je suis un carton sur lequel on marche. Je n'ai plus qu'une idée rebelle qui se dit qu'elle aussi elle va crever, qu'elle aussi elle va disparaître avec les autres, dans le gouffre des idées reçues qu'on écoute plus.
Je suis comme un savant illogique, comme ce scientifique raté parce qu'il ne sait pas compter. Je suis cet artiste sans inspiration, devant ses toiles blanches et ses pinceaux sans eau. Je suis cette âme en peine qui peine encore, qui pousse un brame, qui braille, qui crie, que l'on ignore et que l'on remarque à peine. Je suis une boulimique squelettique, je suis une anarchiste soumise, je suis une communiste égoïste, je suis un philosophe sans opinion. Je suis une enfant de 15 ans qui croit qu'elle à déjà tout vécue, qui ne veut plus voir, qui est morte avant l'heure parce qu'elle s'est déjà résignée à ne plus rien attendre de bien de la vie.
Je suis perdue, je suis finie.
Image R.E.S.C.A.P.É.E de l'envers du CFLM
Gellert Grindelwald a écrit :Cest pour ça que je n'ose plus poster... :peur:

/Supprimé/

Message par /Supprimé/ »

"La vie serait vraiment plus belle si les gens ne critiquaient pas sans raisons"
"Personne n'est parfait et surtout pas ceux qui croient l'êtres"

Voila, si j'ai écris ces phrases c'est parce que y en a marre de ceux qui se donne le droit de rabaisser de faire des remarques blaissantes, juste pour s'amuser et frimer devant les amis. :x Certaines personnes sont fragiles et émotives et donc la plus petite critique peu virer au drame pour elles :cry:

Donc je dis non à la méchanceté gratuite. :?

:roll: "vivons comme les bisounours" dans un monde joyeux et plein d'amour.
Oui je sais c'est pas possible mais on peu toujours rêver. :P

Répondre

Revenir à « Café des arts »