Page 10 sur 10

Re: Un sorcier, un métier... mais lequel?

Publié : 11 mai 2014, 08:35
par Lilypotter17
Moi je serai prof de sortilège à poudlard :wink: :wink: :wink:

Re: Un sorcier, un métier... mais lequel?

Publié : 09 mai 2015, 09:39
par adelaidehsct
Bibliothécaire à Poudlard ou vendeuse de livres à Fleury & Bott, j'adore les livres ahah... :yeux:

Re: Un sorcier, un métier... mais lequel?

Publié : 24 juin 2015, 14:03
par Parkinson
Moi ce serait professeur de Soins aux creatures magiques à Poudlard ou bien joueuse professionnelle de Quidditch. 8-)

Re: Un sorcier, un métier... mais lequel?

Publié : 13 janv. 2016, 22:00
par Solozzo
J'up ce sujet, parce que je me suis toujours demandé : où est l'espionnage dans le monde magique ? Si Ministère de la Magie Anglais il y a, il doit bien y avoir des gouvernements russes, ou américains, non ? Et dans ce cas, quid des espions ? Invisibilité, oreille-à-rallonge ultra perfectionnées, etc. Çà doit être extraordinaire, si on l'imagine.


Et sinon, ou sont les drogues dans Harry Potter ? Poudlard, c'est complètement clean ? Si non, quoi, des champignons magiques ? Des potions ? Et les magico-dealers du coup, non ? C'est assez marrant de l'imaginer aussi.

Re: Un sorcier, un métier... mais lequel?

Publié : 13 janv. 2016, 22:41
par Merlinus Mentis
Solozzo a écrit :J'up ce sujet, parce que je me suis toujours demandé : où est l'espionnage dans le monde magique ? Si Ministère de la Magie Anglais il y a, il doit bien y avoir des gouvernements russes, ou américains, non ? Et dans ce cas, quid des espions ? Invisibilité, oreille-à-rallonge ultra perfectionnées, etc. Çà doit être extraordinaire, si on l'imagine.
Oui et non, car, après tout, ils luttent à armes égales. D'ailleurs, quand on y pense, Fudge est plutôt mal renseigné ne serait-ce que sur des diplomates de premier plan qu'il reçoit : il n'y a qu'à voir comme il ignore que son homologue Bulgare parle anglais lors de la Coupe du Monde de Quidditch de 1994 !
En ce qui concerne l'invisibilité, il semblerait qu'elle soit difficile à manier : les capes d'invisibilité sont rares, pas toujours efficaces, peu durables... Quand à la désillusion, seuls les puissants sorciers peuvent s'en servir comme d'un véritable sort d'invisibilité ; pour les autres, il s'agit d'une transparence plus ou moins prononcée, plus proche du camouflage.
Le métier d'espion sorcier, au fond, doit beaucoup ressembler à celui d'espion moldu (et je ne parle pas de James Bond). Et les gadgets, sorts, potions, finalement, doivent être assez rares.
Solozzo a écrit :Et sinon, ou sont les drogues dans Harry Potter ? Poudlard, c'est complètement clean ? Si non, quoi, des champignons magiques ? Des potions ? Et les magico-dealers du coup, non ? C'est assez marrant de l'imaginer aussi.
Les drogues, pour le coup, on en entend parler. Pas en tant que telles, bien sûr, mais quand Hermione confisque des substances toxiques à l'approche des examens, ou quand les jumeaux expérimentent
leurs produits, on a bel et bien affaire à des drogues.
Dans un sens, par ailleurs, le Felix Felicis est également une drogue. Légale.

Re: Un sorcier, un métier... mais lequel?

Publié : 14 janv. 2016, 14:58
par Solozzo
Merlinus Mentis a écrit : Oui et non, car, après tout, ils luttent à armes égales. D'ailleurs, quand on y pense, Fudge est plutôt mal renseigné ne serait-ce que sur des diplomates de premier plan qu'il reçoit : il n'y a qu'à voir comme il ignore que son homologue Bulgare parle anglais lors de la Coupe du Monde de Quidditch de 1994 !
En ce qui concerne l'invisibilité, il semblerait qu'elle soit difficile à manier : les capes d'invisibilité sont rares, pas toujours efficaces, peu durables... Quand à la désillusion, seuls les puissants sorciers peuvent s'en servir comme d'un véritable sort d'invisibilité ; pour les autres, il s'agit d'une transparence plus ou moins prononcée, plus proche du camouflage.
Le métier d'espion sorcier, au fond, doit beaucoup ressembler à celui d'espion moldu (et je ne parle pas de James Bond). Et les gadgets, sorts, potions, finalement, doivent être assez rares.
Pas forcément à armes égales, la magie (tout comme la technologie chez les Moldus) peut évoluer. Rogue a bien inventé Sectumsempra, et la mère de Luna faisait des expériences avec des sorts. Ça signifie bien qu'il est possible d'inventer de nouveau sorts, de perfectionner la magie. Dans ce cas, les gouvernements peuvent financer de la recherche, des experts, pour améliorer les techniques. Pareil pour l'invisibilité, il était difficile de se rendre véritablement invisible, on se camouflait (Désillusion), comme Maugrey quand il vient chercher Harry a Privet Drive, mais ça c'était en 1996, si je me trompe pas. La aussi, la magie peut connaître des progrès, je suppose.
D'ailleurs, tant qu'on parle de dates, ça me fait penser que HP1 se déroule en 1991 ou 1990, non ? Je me demande ce que ça donnait pendant la Guerre Froide moldue. Les sorciers y prenaient part, à leur échelle ? J'imagine bien des Aurors ou autre agents du Ministère, au temps de l'apogée de l'espionnage, se rendre secrètement à l'équivalent sorcier du Kremlin, pour tenter de découvrir les brouillons de nouveaux sorts de destruction massive.
Merlinus Mentis a écrit : Les drogues, pour le coup, on en entend parler. Pas en tant que telles, bien sûr, mais quand Hermione confisque des substances toxiques à l'approche des examens, ou quand les jumeaux expérimentent
leurs produits, on a bel et bien affaire à des drogues.
Dans un sens, par ailleurs, le Felix Felicis est également une drogue. Légale.
Je me rappelle plus exactement du passage, mais il me semble que c'est des trucs pour se concentrer, pour mieux réviser ou apprendre non ? Pareil pour le Felix Felicis, il pourrait rentrer dans la définition de drogue, mais c'est plutôt à usage utilitaire. Je parlais plutôt de trucs récréatifs, que les 6ème années consommeraient derrière la cabane d'Hagrid, à la lisière de la forêt interdite, l'après-midi, au lieu d'aller au cours de Trelawney, juste pour s'amuser, ou quelque chose comme ça.

Re: Un sorcier, un métier... mais lequel?

Publié : 05 mars 2016, 14:53
par Barthemius
Pour ce qui est des techniques d'espionnages, de la recherche et de l'innovation dans le monde magique, je peux juste confirmer que le Ministère Francophone de la Magie dispose en son sein d'un département top secret, le C.R.A.M.M (Centre de Recherche sur les Arcanes de la Magie Moderne). Un peu l'équivalent du département des Mystères. Cependant je ne peux pas confirmer que les travaux du C.R.A.M.M soient liés de près ou de loin à l'espionnage.
Spoiler (cliquez pour révéler) :
 
Pour ce qui est de l'attitude des sorciers pendant la guerre froide, c'est toujours un sujet délicat d'essayer de lier les sorciers aux évènements historiques moldus. Car le monde magique est à la fois totalement séparé du monde moldu, et en même temps ils vivent presque ensemble dans beaucoup de cas. Mais je vois mal le "monde sorcier" s'impliquer fortement dans les affaires des moldus.

Re: Un sorcier, un métier... mais lequel?

Publié : 17 juil. 2017, 13:46
par hermione82
Moi je m'imagine bien auror :roll: mais je serais aussi volontaire pour être professeur de défense contre les forces du mal.