Club des déprimés: syndrome post Tome 7!!

Discussions sur le tome VII, Harry Potter et les Reliques de la Mort
Avatar de l’utilisateur
albusseveruspotter
Lecteur assidu
Messages : 151
Inscription : 26 oct. 2008, 16:15
Localisation : île de la réunion

Re: Club des déprimés: syndrome post Tome 7!!

Message par albusseveruspotter »

Moi avec beaucoups de retard je voudrais être inscrit dans ce club s'il vous plaît car comme les autres cela m'a fait un vide quand j'avais fini de lire le 7°tome,le Quidditch a travers les ages,l'encyclopédie des créatures fantastique.Peut-être que les Conts de beddle le barde m'aideront a rermmonté mon moral mais ca m'aitonnerait.en tout cas pas pour longtemps.
- Albus Severus tes deux prénoms t'ont été donnés en souvenir de directeurs de poudlard .L'un d'eux était sans doute l'homme le plus courageux que j'aie jamais rencontrés
-Si tu allais a Serpentard ils gagnerait un excellent élève.

Avatar de l’utilisateur
TheDeathlyHallows
Nouveau lecteur
Messages : 27
Inscription : 07 déc. 2008, 19:00
Localisation : Godric's Hollow

Re: Club des déprimés: syndrome post Tome 7!!

Message par TheDeathlyHallows »

Ixolevias a écrit :
TheDeathlyHallows a écrit :C'est d'autant plus bête que JKR laisse la saga en suspens en quelque sorte: Tout allait bien . Si ca ca n'annonce pas une suite :wink: !
Une fin heureuse annonce très rarement une suite.. :wink:
Qui sait, on peut toujours espérer =D

Avatar de l’utilisateur
Childéric
Nouveau lecteur
Messages : 7
Inscription : 09 déc. 2008, 04:39

Re: Club des déprimés: syndrome post Tome 7!!

Message par Childéric »

Personnellement, ma dépression post tome 7 fut tout autre : 7 ans d'attente pour... ça ? Un bouquin bâtard, le cul entre deux chaises, blindé de fulgurances (et là, je ne vais pas les citer : tout le monde les as en tête) et de bonnes idées sous-exploitées. Blindé aussi de longueurs, ce qui paradoxalement passait plutôt bien dans le tome 5 devient rédhibitoire. Blindé de facilités surtout, et par charité je ne m'étendrai pas sur la fin...
Ma plus grosse déception littéraire en ce qui me concerne. Je persiste à dire que Rowling est surdouée et qu'elle avait toutes les cartes en main pour finir en apothéose, il aurait juste suffit d'un rien plus d'humilité et d'audace.

Et Rogue, mon dieu Rogue... Une idée de génie que d'en avoir une âme tourmentée et un héros de tragédie grecque. Sans conteste le personnage le plus intéressant de toute la saga. Mais WTF, qu'est-ce que c'est que cette mort ? Mais à quoi son sacrifice à-t-il servi ?

Enfin, j'aurais du m'en douter vu les semi-déceptions qu'on été pour moi le tome 5 et le tome 6 (mêmes qualités, mêmes défauts que n'avaient pas les 4 premiers).
"Pour vivre moderne, il ne suffit plus d'acheter aujourd'hui et de jeter demain.
Il faut acheter aujourd'hui et jeter aujourd'hui."

John Brunner

Avatar de l’utilisateur
Inazea
Lecteur assidu
Messages : 137
Inscription : 05 déc. 2007, 16:02
Localisation : Devant mon ordi....ou pas
Contact :

Re: Club des déprimés: syndrome post Tome 7!!

Message par Inazea »

Peut-être que justement, on en a trop attendu de Rowling. On s'était imaginé des tas de choses, alors, comme ce qu'elle a fait ne ressemblait par à ce qu'on attendait, on est déçu.
Je pense qu'il faudrait cesser de critiquer. Oui, il y a des lacunes. Mais ils y a des lacunes dans TOUT. Le parfait n'existe pas. Et on a beau être un écrivain du tonnerre, sur des milliers de lecteurs, on ne peut pas satisfaire tout le monde. Moi, je trouve que ce livre est bien. C'est Harry qui est pompant. L'adolescent tel qu'on nous le décrit toujours : Je sais tout mieux que tout le monde et personne ne me comprend.

Et le sacrifice de Rogue, à quoi a-t-il servi ? Rogue l'a fait par amour. Il n'y avait pas d'autre raisons. Et Dumbledore en a profité, mais Rogue aurait fait n'importe quoi pour Lily. Tout ne sert pas à quelquechose dans la trame du livre. Parce que si tout était important, on redéposerait vite le bouquin. La mort de Rogue n'apporte rien, et bien la mort de Lupin, de Tonks, de Fred et de Dobby non plus. Et si elles servent à quelquechose, mis à part montrer la cruauté de Voldemort et la manière dont il se fiche des autres, je ne l'ai pas encore trouvé.

Et puis, on peut bien râler sur ce qu'elle a écrit. Combien d'entre nous seraient capables d'en faire autant ? Allez, les paris sont ouverts. :twisted:
Si un jour on te reproche que ton travail ne soit pas un travail de professionel, dis toi bien que : Ce sont des amateurs qui ont construit l'arche de Noé et des professionels, le Titanic.

Avatar de l’utilisateur
Neitmar
Lecteur occasionnel
Messages : 68
Inscription : 12 juil. 2008, 02:27

Re: Club des déprimés: syndrome post Tome 7!!

Message par Neitmar »

Et puis, ce n'est pas comme si JKRowling avait dit: «ha oui! C'est le meilleur livre au monde et tout le monde va l'aimer!» Elle a dit que c'était son préféré, mais que bien des personnes ne l'aimeraient pas... je l'admire pour son humilité.

Pour revenir sur le sujet, j'ai été moins déprimée que je ne l'aurais cru. Avec une fin si, même trop heureuse, comment être déprimée? Et puis, il ya toujours la possibilité de les relire alors... mais j'attends les Contes avec impatience pour Noël et l'Encyclopédie si jamais il sort un jour!

Avatar de l’utilisateur
Childéric
Nouveau lecteur
Messages : 7
Inscription : 09 déc. 2008, 04:39

Re: Club des déprimés: syndrome post Tome 7!!

Message par Childéric »

Inazea a écrit :Peut-être que justement, on en a trop attendu de Rowling. On s'était imaginé des tas de choses, alors, comme ce qu'elle a fait ne ressemblait par à ce qu'on attendait, on est déçu.
Ce fut mon cas en 2003, à la sortie du tome 5 et après 3 années de vénération excessive. Maintenant avec du recul, c'est clairement un des meilleurs bouquins de la saga, en dépit de ses lourdeurs et de ses longueurs.
Je pense qu'il faudrait cesser de critiquer. Oui, il y a des lacunes. Mais ils y a des lacunes dans TOUT. Le parfait n'existe pas. Et on a beau être un écrivain du tonnerre, sur des milliers de lecteurs, on ne peut pas satisfaire tout le monde. Moi, je trouve que ce livre est bien. C'est Harry qui est pompant. L'adolescent tel qu'on nous le décrit toujours : Je sais tout mieux que tout le monde et personne ne me comprend.
En tant que lecteur doté de raison et de sens critique, c'est notre rôle de critiquer. A nous d'être exigeants pour ne pas se comporter en consommateurs de bas étage. Rowling avait tout pour finir de la façon la plus grandiose possible, et elle a choisi la facilité, massacrant à tour de bras ses personnages pour instaurer un faux climat de noirceur. C'est ça ce que je lui reproche, j'aurais pu tout lui pardonner, d'avoir donné son aval à Hollywood comme d'avoir trop joué avec les médias et la "hype". Mais en aucun cas je ne peux lui pardonner d'avoir raté la conclusion. J'aurais largement préféré une fin à rallonge, la voir refermer minutieusement chacune des intrigues, quitte à faire dans l'excès pour faire clairement ressentir que c'est la fin d'une époque, plutôt que cette espèce de happy end hors de propos. Evidemment, Rowling n'est ni Vance, ni Tolkien, ni Zelazny. Mais je persiste à croire qu'elle en a le potentiel.
Et le sacrifice de Rogue, à quoi a-t-il servi ? Rogue l'a fait par amour. Il n'y avait pas d'autre raisons. Et Dumbledore en a profité, mais Rogue aurait fait n'importe quoi pour Lily. Tout ne sert pas à quelquechose dans la trame du livre. Parce que si tout était important, on redéposerait vite le bouquin. La mort de Rogue n'apporte rien, et bien la mort de Lupin, de Tonks, de Fred et de Dobby non plus. Et si elles servent à quelquechose, mis à part montrer la cruauté de Voldemort et la manière dont il se fiche des autres, je ne l'ai pas encore trouvé.
Sauf que Rogue avait déjà fait le plus grand des sacrifices en acceptant de tuer le seul homme à lui avoir jamais fait confiance : Dumbledore. Il s'était déjà damné au delà de toute rédemption en livrant la prophétie à Voldemort, cette mort le condamne de plus au bannissement de sa mémoire : aux yeux de tous, il incarne la pire des traitrises, et je doute que même Harry parvienne à le réhabiliter. Il n'aura eu, finalement, quasiment aucune incidence sur les évènements du tome 7. Et c'est regrettable, car ce personnage méritait tellement mieux...
Et oui, les morts de Lupin, Tonks et Fred sont totalement useless. C'est même avec une relative indifférence qu'on les apprend, ce qui est un comble pour des personnages qu'on a suivis pendant des années. A tel point que cela dessert l'histoire plus qu'autre chose. La mort de Dobby (la plus réussie, et de loin) et, dans une moindre mesure, celle de Maugrey ont une certaine portée émotionnelle. Ce qui n'est pas le cas ici.
Et puis, on peut bien râler sur ce qu'elle a écrit. Combien d'entre nous seraient capables d'en faire autant ? Allez, les paris sont ouverts. :twisted:
Bien, donc on ne peut parler littérature sans être soi-même écrivain, de cinéma sans être réalisateur, de musique sans être musicien. J'arrête avant de m'énerver.
"Pour vivre moderne, il ne suffit plus d'acheter aujourd'hui et de jeter demain.
Il faut acheter aujourd'hui et jeter aujourd'hui."

John Brunner

Avatar de l’utilisateur
TheDeathlyHallows
Nouveau lecteur
Messages : 27
Inscription : 07 déc. 2008, 19:00
Localisation : Godric's Hollow

Re: Club des déprimés: syndrome post Tome 7!!

Message par TheDeathlyHallows »

Entièrement d'accord avec Childéric !
Enfin queluqu'un qui est pourvu de bon sens et d'esprit critique , je me sens moins seul.
Merci =)

Répondre

Revenir à « Tome VII - l'intégralité »