Jeux Vidéo

Forum dédié aux off-topics de BoOt et Lyn ainsi que d'autres personnes :o)
Avatar de l’utilisateur
titou le lapinou
Lecteur inconditionnel
Messages : 442
Inscription : 07 janv. 2010, 10:01
Skype : TiTouf-Touf
Je suis : Un sorcier
Localisation : Parmis les indigènes, les lapins de garennes, entre une carotte et un terrier.

Re: Jeux Vidéos

Message par titou le lapinou »

Coucou à tous !

Je voulais simplement savoir si vous saviez si la version 2011 de Flight SImulator était disponible dans les magasins français ? J' ai déjà essayé de le télécharger, mais à part faire beuger mon PC, j' ai pas eu de résultat et l' installation à plantée... J' ai bien FSX Pro, mais les graphismes sont assez banals et pas très réalistes ... Merci d' avance de vos conseils et réponses :wink:
Image Image Image
P.E.L.U.C.H.E.U.X.. D.E..L.A..G.A.Z.E.T.T.E..

Avatar de l’utilisateur
le mage amnésique
Auror Metallique
Auror Metallique
Messages : 4056
Inscription : 14 déc. 2003, 20:38
Localisation : A bord du Nostromo.
Contact :

Re: Jeux Vidéos

Message par le mage amnésique »

Pas encore sortie à ce que je sache.
En tout cas même sur internet il n'existe aucun flight simulator datant d'après 2006 en version boite.
Par quel moyen/plateforme as-tu tenté de le download?

Sinon Duke Nukem forever se prend des volée de bois vert de l'ordre du tellurique. Si ils n'avaient pas démoli une légende c'en serait presque drôle :cry: :cry: .
Image Image

Avatar de l’utilisateur
le mage amnésique
Auror Metallique
Auror Metallique
Messages : 4056
Inscription : 14 déc. 2003, 20:38
Localisation : A bord du Nostromo.
Contact :

Re: Jeux Vidéos

Message par le mage amnésique »

Je viens de finir Bioshock2 en difficile et il souffre d'un gros problème: c'est le même que le 1 mais en moins bien (par contre en beaucoup plus dur, j'en ai vraiment bavé à certains moments) :mrgreen: .

C'est un excellent opus mais il n'a de bon que ce que le premier avait de bon. C'est une pure copie conforme: décor, moteur, graphisme, système de jeu, ennemis... Tout est pareil. Je préfère le considérer comme une extension de très haute voltige (si toutes les extensions pouvaient être de cette qualité!) .
Rah c'était quand même hyper poignant comme épisode.

Bilan: quiconque aime le FPS se doit de faire les Bioshock! Ce ne sont pas des jeux ce sont des œuvres d'art graphique et d'ambiances. Chapeau 2K et Irrational games, j'espère qu'ils vont nous faire un nouveau bijoux avec Infinite.
Image Image

Avatar de l’utilisateur
Pot'Pot'
H.L.M. (Honorable Lecteur Modéré)
Messages : 391
Inscription : 27 janv. 2006, 23:17
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Jeux Vidéos

Message par Pot'Pot' »

J'ai regardé la BA du 3 et il me semble lui aussi très sympa.
A voir. Mais j'avoue qu'ils font du très bon boulot, c'est presque un genre à part.

Avatar de l’utilisateur
le mage amnésique
Auror Metallique
Auror Metallique
Messages : 4056
Inscription : 14 déc. 2003, 20:38
Localisation : A bord du Nostromo.
Contact :

Re: Jeux Vidéos

Message par le mage amnésique »

ANNO 1404 :

Ce jeu me prend tout mon temps en ce moment et je voulais en faire une petite critique ici (si si, ça me fait plaisir).

Le système Des Anno est bien rôdé maintenant, la saga a prit de l’âge et de la bouteille et les opus sont devenus de belles sommités dans le milieu du jeu de gestion grande échelle.
Ce 1404 pose déjà une base indéniable : c’est le plus beau ! Graphiquement il est d’une finesse et d’une beauté qui, même après plus de cinquante heures de jeu, me ravi encore les pupilles et me fait zoomer au max sur les plages de sables orientales pour voir le paradis de plus près. Il est dans le package des jeux qui sont choisis pour éprouver les performances des cartes graphiques et des processeurs tant son moteur graphique est une tuerie. Bref, un beau pavé pleins de couleurs chatoyantes, d’ambiances paradisiaques et forestières, et le tout dans un océan aux reflets magnifiques.
La bande son est globalement très bonne même si la musique se répète vite quand on y joue quelques heures, les bruitages sont bons et changent selon votre degré d’évolution.

Image

Second point le système de jeu très intelligent. Vous débutez sur une île dont la terre vous permet de faire pousser seulement certaines denrées, dont les montagnes recèle des filons de minerais qui ne seront pas toujours ceux dont vous avez besoins et dont l’espace constructibles peut varier du fantastique au minable. Sur la carte se trouvent d’autres îles : au nord des îles de types occidental (forêt, herbes, rivières, montagnes) et au sud, des îles oriental (sable, désert, oasis, récifs de coraux). Pour pouvoir faire évoluer votre colonie, il vous faudra partir à la conquête d’autres îles, parfois convoités par d’autres joueurs qu’il faudra amadouer avec des relations commercial juteuses ou par la force en envoyant vos troupes les réduire au silence.
Les combats sont l’un des gros points noir d’Anno 1404. C’est long, pénible, chiant et très complexe, sans dynamisme, bref ce n’est pas du tout là-dessus qu’Anno mise pour être addictif.

Le jeu original vous proposera une campagne de huit missions sans grand intérêt et un mode libre qui lui vaut vraiment le détour. Tous les paramètres de la partie sont personnalisables et vous permettent de jouer sur des cartes remplies d’îles qui ne se ressemblent jamais, grandes ou petites, avec des tempêtes ou non, avec la peste, la guerre, les matériaux presque inexistants et les espaces constructibles absents. Bref vous pouvez vous façonner des parties d’une complexité défiant les compétences d’un cerveau humain ou vous retrouvez au milieu d’îles giboyeuses sans aucune difficulté.

Quand je parle de défier els compétences d’un cerveau humain, c’est en rapport avec le gameplay : au début votre population sera constituée de paysans dont la principale volonté sera de se nourrir et de boire. Mais plus votre ville évoluera, produira de ressources, s’enrichira, plus ils évolueront et plus leurs besoin deviendront compliqués à satisfaire. Fournir du poisson à un paysan c’est facile, il suffit de bâtir une cabane de pêcheur. Fournir des vêtements en cuir à des patriciens, c’est une autre histoire. Il faudra trouver une rivière, de la saumure, du charbon, transformer la saumure en sel, créer des élevages de cochons pour la peau et enfin, fabriqué votre tannerie, en gardant à l’esprit que tout ces bâtiments coûtent de l’argent à entretenir, qu’ils s’usent avec le temps, peuvent s’effondrer, prendre feu, manqué d’hygiène (et devenir le point de départ d’une pandémie de peste), que les populations dont els besoins sont insatisfaits prendront le maquis contre vous, sèmeront le trouble dans votre ville etc… Bref vous voyez le topo, il faut toujours tout surveiller et organiser ses colonies avec brio pour pouvoir garder la mainmise sur le commerce et la production.

Image

Ajouter à cela trois vu stratégique, une carte simple à utiliser, des animations excellentes et une localisation plutôt réussie, et pour moi vous avez le meilleur RTS de gestion poussive auquel j’ai joué depuis caesar 3. A 10 euros à la Fnac et si vous avez une config pas trop vieille ne vous privez pas.
Image Image

Avatar de l’utilisateur
le mage amnésique
Auror Metallique
Auror Metallique
Messages : 4056
Inscription : 14 déc. 2003, 20:38
Localisation : A bord du Nostromo.
Contact :

Re: Jeux Vidéos

Message par le mage amnésique »

Double post pour mon test de Metro 2033 :

En ce moment je suis en train de dévorer Metro 2033. C’est exactement le genre de FPS que j’adore avec une identité très forte et un système de jeu classique mais ponctué de petites touches d’originalités qui font toutes la différence.

D’abord le pitch qui est très typique du post apo : Cataclysme nucléaire. La population de Moscou s’est massivement réfugier dans le métro pour se protéger d’une atmosphère devenue irrespirable, des bêtes qui rôdent et de l’hiver permanent qui règne là haut. Les mutants ont suivis les hommes dans les profondeurs et très vite, cet univers en huis clos (le métro moscovite) est devenu le théâtre d’un bordel sans nom. Mutant, fachos, rangers, survivants, stations libres, et nouveaux communistes se foutent sur la gueule en tout point et la vie est sacrément dure pour tout le monde entre les feux, la viande de porc rancis et la peur de l’ennemi qu vous tiens en permanence.

Image

Et c’est là l’un des points qui font le charme de Métro 2033 : son ambiance. Une vraie réussite, vous êtes plongé dans ce quotidien de misère, de froid, de danger, de peur, d’obscurité presque perpétuelle au fin fond des tunnels humides et sinistres. Les lumières sont rares, le courant se paie cher, et vous errez sur les rails, marchant des les carcasses maudites des vieux wagons, avec pour seule lumière une lampe torche qui marche à la dynamo et qu’il faut recharger toutes les deux minutes au milieu de grognement qui n’attendent que le noir pour vous sauter à la gorge.
Quand vous sortez à la surface, masque à gaz obligatoire pour ne pas être pourris par les gaz, et là c’est le rush : vos filtres ont une durée de vie de 5 à 8 minutes. Il faut faire vite pour passer avant que votre réserve n’arrive à zéro. Plus le filtre est usé plus la respiration d’Artyom (le personnage) devient rauque et difficile. Pendant les combats votre masque prend des blast, se fissure, perd de l’air et là il faut en trouver un autre au plus vite. Bref un fil rouge qui rend les passages en surface très bon et stressant.

La bande son est parfaite dans son silence morbide, les bruits d’arme envoient bien, la localisation est d’enfer. On notera avec un sourire que l’équipe de doubleur est la même que pour la trilogie STALKER.

Image

Les combats sont très violents. Les mutants aiment vous attaqués au moment le plus inopportun, dans un tunnel étroits et obscurs, votre lampe torche presque vide et clignotant dangereusement. Ils tombent de partout et vous prenez trois, quatre coups de griffes, les bestioles perissent sous vos balles crasseuses et peu fiables, y’a du sang partout puis votre compagnon se fait violement arraché le crâne à votre gauche face à un tunnel que vous n’aviez pas encore vu, vous tombés au sol, votre chargeur est vide, votre arme est enrayé et en plus de ça les fachos arrivent. Bonne chance. On s’en sort généralement en utilisant intelligemment l’environnement, en économisant les balles, et en essayant de ne pas céder à la panique (loin d’être une mince à faire dans ce jeu). Mais ces efforts de survie n’empêche pas les scènes de bagarre d’être péchu, les armes donnent un bon sentiment de puissance, le sang giclent, les blessés agonisent, les monstres sont hideux, bref y’a de quoi se faire plaisir.

Quelques défauts tout de même : la lenteur du personnage, dont l’empattement pendant ses mouvements témoignent sûrement d’un lointain lien de parenté avec un transpalette.
Le FOV ensuite. Ridiculement petit il est dur de viser, d’englober une scène et c’est très pénalisant pendant les combats. Ca peut paraître rien mais si même moi qui suis vraiment pas exigeant là-dessus, trouve le FOV risible c’est que c’est vraiment pénalisant.
Le jeu est assez dirigiste, un peu couloir sur les bords mais le jeu ne s’en cache pas.
Les graphismes sont beaux mais dés qu’on s’éloigne des chemins principaux les textures sont bâclés et minimalistes. Moyen.
La durée de vie est faible, je l’ai finis en une douzaine d’heures en difficile.
Dernier point : Cette daube de steam obligatoire…

Mais ce jeu est vraiment bon donc ne vous privez pas si vous avez une connexion et que vous aimez les FPS d’ambiance un peu bourrin. C’est également un jeu à 10 € à la Fnac et ça vaut vraiment le coup
Image Image

Avatar de l’utilisateur
penny royaltea
Auror
Auror
Messages : 2644
Inscription : 11 oct. 2005, 18:20
Je suis : Une sorcière
Localisation : A la Cour Monsieur, à la Cour dont je suis.

Re: Jeux Vidéos

Message par penny royaltea »

T'as pas une soutenance à préparer toi ? :mrgreen:
Image Image
C.O.M.T.E.S.S.E. D.E. P.E.Y.R.A.C. du CFLM

Avatar de l’utilisateur
le mage amnésique
Auror Metallique
Auror Metallique
Messages : 4056
Inscription : 14 déc. 2003, 20:38
Localisation : A bord du Nostromo.
Contact :

Re: Jeux Vidéos

Message par le mage amnésique »

J'utilise le stress de ne rien faire pour la préparer à des fin de productivité tierces :mrgreen: .
Image Image

Avatar de l’utilisateur
le mage amnésique
Auror Metallique
Auror Metallique
Messages : 4056
Inscription : 14 déc. 2003, 20:38
Localisation : A bord du Nostromo.
Contact :

Re: Jeux Vidéos

Message par le mage amnésique »

Penumbra Overture et Penumbra Black Plague.

Overture et Black plague sont les deux premiers opus (les plus célèbres) d’une trilogie de survival horror en vue FPS et basé sur un scénario à mi-chemin entre la SF de bas niveau et le mythe de cthulluh.

On y incarne Philippe, une homme qui, après des années sans nouvelles de son père, reçoit une lettre de la part de se dernier et contenant un testament alarmant et les coordonnées d’un point en plein pôle nord.
Un an après la réception de cette lettre et rongé par le désir de savoir ce qui est arrivé à votre père et pourquoi le contenu de la lettre était si sombre et macabre, vous partez en voyage au pôle nord.
Vous finissez par arrivez au lieu dit, laminé par une tempête de blizzard et vous y trouvez une écoutille qui, une fois franchit, vous emprisonnera dans les méandres d’une anciennes mines de plomb.


Image

Là débute le jeu et tout de suite on constate que tout le gameplay est basé sur le moteur physique. La grande majorité des objets modélisés sont déplaçables, lançables, ont un poids donné, des capacités et des caractéristiques utiles et c’est leur utilisation qui vous permettra de résoudre les nombreuses énigmes qui parsèment l’aventure.
Il faudra trouver des objets, réparer des machines et, comme dans tout bon survival horror qui se respecte, recoller les morceaux des événements sinistres qui ont eut lieu dans ces terribles souterrains par le biais de lettres, de récits écrit sur les murs, de testament de sang et autres joyeusetés fort inquiétantes.
Les énigmes dans Overture sont toutes très bien trouvées et originales et ne tournent que rarement en rond, avec un enchainement logique et fluide qui set habilement l’immersion et la narration, mais dans Black plague on aura tôt fait de s’ennuyer, de bloquer pour des raisons idiotes et de se retrouver en fin de compte face à des énigmes minables qui sont justes des ralentisseurs de dénouement.

Image

L’ambiance sombre et pesante n’est pas particulièrement stressante mais elle crée un malaise pénible. Il n’y a jamais de bruit, votre lampe torche bouffe les piles à une vitesse folle et vos vous retrouvez souvent à errer en longeant les murs à la faible lueur d’un glowstick mourant en priant pour ne pas tomber sur un monstre hideux a l’angle suivant.
Car les monstres ici sont très rares mais invulnérable ! Le pauvre Philippe n’a ni les épaules ni le cran ni les armes nécessaire pour les affronter et si ces créatures vous repèrent il faudra fuir, les semer ou détourner leur attention pour ne pas qu’elles vous attrapent. Cela donne d’ailleurs lieu à de belle course poursuite horriblement stressante.
Nouvelle comparaison, dans Overture on a peu de modèles de monstres mais ils sont annoncés très en amont à grand fort de témoignages horribles, d’angoisses préalables, de rencontres manquées, de grognement sinistre, et quand enfin vous les voyez, vous préfériez mourir que d’avoir à assumer la lourde charge de fuir.
Dans Black plague on a encor moindre modèles différents et ils sont immédiatement posé comme des bouses dans votre champ de vision, sans aucun effet scénaristiques et ils sont très rapidement démystifié. Bref là encore un fossé non négligeable.

Le moteur graphique est bien sur fortement daté mais les effets, bien que vieillot, se défendent pas mal et l’expérience de jeu n’en souffre pas trop (et ça offre la possibilité de le faire tourner sur n’importe quelle machine). Les jeux d’obscurité sont bien rendus (au début d’une nouvelle partie une annonce vous dis d’ailleurs « pour profiter au mieux de l’expérience Penumbra, fermez vos volets, poussez le son à fond et appuyé le contraste jusqu’à rendre l’image ci-dessous presque impossible à voir »).
Au final pour un jeu développé par une team d’étudiant à la base, c’est une vraie réussite et je conseil fortement de jouer à Overture pour une première expérience de Survival horror.
Vous pouvez aussi vous essayer à Black Plague (on trouve les deux pour 4 euros dans les magasins Game) mais il est clairement moins bon et souffre de passer second après l’excellent premier opus.
Image Image

Avatar de l’utilisateur
It's me !
Sorcier Angoissé de Répondre aux Sujets
Messages : 1211
Inscription : 30 août 2004, 12:52
Je suis : Un sorcier

Re: Jeux Vidéos

Message par It's me ! »

Avant que ce topic ne passe en page 2, je vais faire un petit UP (et puis LMA se sentira moins seul :P ). Je suis en train de me prendre la tête jouer à un truc génial :

Super Meat Boy !
Image
Hi! I'm Meat Boy!

L'idée de base est simple : le méchant a enlevé la gentille et le gentil part à sa recherche pour la sauver. Sauf que là, on est loin de la princesse blonde (Peach, Zelda, etc.) et du méchant charismatique associé, on a droit à Bandage Girl et Dr. Fetus. :mrgreen:

Image
Les trois personnages principaux : Meat Boy, Bandage Girl et le vil Dr. Fetus...

C'est un jeu de plate-forme très très très très très très très très dur (enfin, qui devient de plus en plus dur), dans lequel les niveaux sont assez courts (la plupart peuvent être faits en moins de 20 secondes), mais on meurt tellement de fois (die and retry) qu'on y passe un temps fou. Scies circulaires, missiles à tête chercheuse, boules de feu et autres joyeusetés vont égayer le parcours du petit bout de viande rouge tout mignon. On pourrait croire dans les premiers niveaux que c'est facile (il suffit de courir et sauter, après tout :mrgreen: ), mais en fait non.

Image
Au pays des scies circulaires, les morceaux de viande sont rois...

Concernant :
- le scénario : comme indiqué plus tôt, le scénario est très simple : sauver la princesse et latter le méchant. Les petites cinématiques au début et à la fin de chaque acte n'apportent pas grand chose à l'histoire en elle-même, mais elle sont assez rigolotes ; ^^
- la durée du jeu : une vingtaine de niveaux par acte (avec un boss à la fin de chacun), huit actes, la possibilité de récolter des bandelettes dans chaque niveau pour débloquer des personnages, la possibilité d'avoir un grade A+ en terminant les niveaux assez rapidement et ainsi débloquer le Monde Noir, etc. Bref, de quoi passer un temps fou à se prendre la tête ;
- les graphismes : graphismes simples mais efficaces ;
- la bande son : simple mais efficace... On ne se lasse pas du "Splatch !" que l'on entend à chaque mort :mrgreen: ;
- la jouabilité : simple mais efficace : courir, sauter, courir, sauter ;
- le prix : un peu moins de 15€ sur les sites que j'ai consultés, beaucoup moins si on est un vil pirate pas riche ! :mrgreen:

En bonus, une petit vidéo d'un joueur qui se prend la tête et rage quit parce qu'il n'arrive pas à terminer un niveau (le hasard veut que ça soit le niveau auquel je viens d'arriver (et où je bloque, moi aussi :mrgreen: )) :
http://www.youtube.com/watch?v=N874LFeLhYs

Avatar de l’utilisateur
le mage amnésique
Auror Metallique
Auror Metallique
Messages : 4056
Inscription : 14 déc. 2003, 20:38
Localisation : A bord du Nostromo.
Contact :

Re: Jeux Vidéos

Message par le mage amnésique »

Yeah, merci it's me.
Perso je me suis arrêté pendant l’hôpital à un niveau même pas dangereux mais ou je n'arrivais pas à négocier un enchainement de saut d'une rare complexité. En tout cas ce jeu est l'une des meilleures expérience de plate-forming 2D de la décennie.
Image Image

Avatar de l’utilisateur
Gellert Grindelwald
Messages : 3291
Inscription : 16 nov. 2007, 17:33
Je suis : Un sorcier
Localisation : Centre de retraitement des paradoxes par-delà l'arc-en-ciel.

Re: Jeux Vidéos

Message par Gellert Grindelwald »

Ce jeu est awesome, mais il m'a trop vite usé les nerfs.
Je l'ai découvert dans 42 et grâce à cette musique. Il vaut le coup. (Y)


Also, y a une faute dans le titre du topic, le pluriel de "jeu vidéo" est "jeux vidéo". ^^
> Edit by Billi : c'est mieux ? :mrgreen:
⑨ - Image - Censé bosser... Image
Spoiler (cliquez pour révéler) :
 
Smokman a écrit :Mais je n'ai pas perdu espoir dans ton évolution.
/人‿‿人\

Avatar de l’utilisateur
It's me !
Sorcier Angoissé de Répondre aux Sujets
Messages : 1211
Inscription : 30 août 2004, 12:52
Je suis : Un sorcier

Re: Jeux Vidéo

Message par It's me ! »

L'hôpital n'est que le début petit scarabée, c'est l'échauffement. :mrgreen:
(Sinon, Hell fini 8-) )

Corgan
Nouveau lecteur
Messages : 15
Inscription : 15 avr. 2011, 13:08

Re: Jeux Vidéo

Message par Corgan »

Tout en paufinant Lego Harry Potter 2, je suis actuellement sur le survival horror Dead Space, jeu de suspens et d'action-tir à la troisième personne, à deconseiller aux âmes sensibles.

Quelque part entre Aliens, Event Horizon et The Thing, le jeu mets le joueur dans la peau de Isaac, un ingénieur mécanique doté d'une armure , alors que lui et son équipe se retrouve bloqué sur un vaisseau foreur dont on ne reçoit plus aucune communication depuis plusieurs jours. Ce dernier est la proie d'une entité extraterestre etrange qui prends possession des hairs des morts pour survivre, les transormant en monstres. Ces "Necromorphes" constituent votre principal opposant dans ce jeu de 12 niveaux, terriblement angoissant et glauque à l'extreme.Tout en parcourant les nombreux sous-basement du vaisseau, il vous faudra resoudre quelques enigmes pas très compliquées mais physiques, customiser votre armure et vos equipelements au fur et à mesure de votre progression et survivre aux hordes innattendes de creatures monstrueuses se jetant sur vous manu militari, sans parfois crier gare.

Le jeu mets tres vite dans l'ambiance et bien que pas compliqué dans son déroulement, il reste relativement dur car tres " à l'ancienne". Il vous est ainsi recommandé très tot e tirer dans les membres de vos adversaires pour vous debarasser d'exu plus vite et eviter ainsi de gacher des munitions, qui, il faut l'avouer, ne sont pas légion, tout comme l'energie...pas question ici, comme beaucoup de jeux récents, de sortir de la zone de combat quelques secondes pour permettre à votre jauge d'energie de remonter, ici, il vous faudra rationer vos fioles de santé et faire attention à ce que votre inventaire ne se remplisse pas trop vite (un "coffre" vous est souvent mis à disposition pour ranger votre surplus et acheter des munitions).

Les defauts du jeu ( car il y en a ) sont surtout dû aux sauvegardes et checkpoint qui s'empiètent l'une sur l'autre et de façon parfois extremement mal agencée...Ainsi un passage que vous recommancerez maintes fois, vous demandera aussi de reprendre tous les objets laissés en suspens entre temps (si vous ramasser un tas de munitions, que vous vous lancer ans un combat, gagnez et vous faites hacher par une porte capricieuse, il faudra recommencer à tout ramasser avant de recommencer le combat en lui meme...).

Vous possedez egalement plusieurs types de pouvoirs comme a télékinesie (prendre un membre par pensée et tabasser un adversaire avec est amusant) ou encore la "stase" pour alentir le temps, rendant vos demembrements plus simples...mais ces jauges ne sont pas eternelles.

un excellent jeu de flippe et d'action avec des defauts de gameplay et de sauvegardes pour un jeu dejà pas si simple.
Dernière modification par Billiwig le 16 déc. 2011, 20:44, modifié 1 fois.
Raison : Image modérée

Avatar de l’utilisateur
Bowman Wright
L.I.O.N de la Gazette
Messages : 750
Inscription : 10 mars 2009, 18:23
Je suis : Un sorcier
Localisation : Hogwarts
Contact :

Re: Jeux Vidéo

Message par Bowman Wright »

J'ai pu tester ce jeu chez un pote y'a quelques mois, il est pas mal, et comme tu dis, le gameplay possède quelques défauts, mais qui n'entachent pas l'aspect général du jeu; tu l'as aussi dis, mais je le répète, c'est un bon jeu de flippe. :D
Image Image Image

Image

Répondre

Revenir à « Hors sujet »