Etude pour devenir Rédacteur.

Forum dédié aux off-topics de BoOt et Lyn ainsi que d'autres personnes :o)
Avatar de l’utilisateur
Arnold
Lecteur assidu
Messages : 127
Inscription : 21 mars 2013, 21:04
Je suis : Un sorcier
Mon pseudo Pottermore : EspritLeviosa15422
Mes informations Pottermore : Je suis dans la maison Serdaigle, ma baguette 31.25cm, le bois : Tremble , le cœur : dragon , et le degré de souplesse : Raisonnablement souple.
Localisation : Առջեւ համակարգչի համար.
Contact :

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Arnold »

Merci Luna :D. Mais que veut dire " modain " ? :scratch:
Arnold Bondupois Membre du B.R.A.S.
Brigade de Réparation des Accidents de Sorcellerie.


Image

Avatar de l’utilisateur
Llewellyn
A.P.T.E. à la Gazette
Messages : 1046
Inscription : 26 août 2009, 18:55
Je suis : Un sorcier
Localisation : Médicomage à Caerdydd, Ysbyty Athrofaol Cymru

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Llewellyn »

Mondain :

Qui est relatif à la vie sociale des gens en vue, à leurs divertissements, à leurs réunions : la chronique mondaine.
Qui relève des habitudes sociales attribuées à la bourgeoisie, et dans lesquelles les relations, la conversation se limitent à ce qu'il y a de plus superficiel :lol: : soirée mondaine.

Qui appartient au monde, au siècle, par opposition aux choses religieuses.
Tout ce qui touche à la vie de société.

mondain, adjectif, féminin mondaine.
Sens 1 - Relatif à la haute société. Ex Une réunion mondaine.
Sens 2 Qui aime les habitudes, la vie, les divertissements de la haute société [Sociologie]. Ex Elle est très mondaine.

Etc.
J'ai corrigé plusieurs fois une grosse faute dans ce pourtant bien peu de citations, qu'on voit couramment : une majuscule après un deux-points. :roll:
La majuscule ne se met qu'au début d'une phrase, ou pour un nom propre... :x en français.
Quelles bandes de cuistres !
Certes, on peut écrire n'importe quoi, mais il faut assumer d'être pris pour un inculte.
Ou comme dit l'autre : « Le papier supporte tout, surtout aux toilettes. » :lol:
« Hor befe gallet en em ober lazhañ, pe gwashoc'h bezañ kas en-dro. » Hermione
« On aurait pu se faire tuer, ou pire être renvoyés. »

“我们本可以被杀,或更糟的是被遣送回去。”
Harry Potter ha maen ar furien

Mortelune
Lecteur assidu
Messages : 105
Inscription : 14 oct. 2010, 14:42
Je suis : Un sorcier
Localisation : Près de l'océan...

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Mortelune »

Voilà... même si tu fais les études qui vont bien, cela ne sera pas suffisant. Ne t'inquiète pas non plus, c'est vrai dans la majorté des emplois, mais c'est particulièrement poussé dans ces deux milieux.

Pour le métier de journalisme, il y a 13 écoles en France de mémoire et il faut faire une prépa avant. Tu peux aussi essayer d'entrer en faisant de la pige mais ce sera plus difficile.

Pour acteur, il faut commencer par se faire repérer dans une petite troupe de théatre... ensuite il y a des cours renommés, cour florent et autres.

Avatar de l’utilisateur
Arnold
Lecteur assidu
Messages : 127
Inscription : 21 mars 2013, 21:04
Je suis : Un sorcier
Mon pseudo Pottermore : EspritLeviosa15422
Mes informations Pottermore : Je suis dans la maison Serdaigle, ma baguette 31.25cm, le bois : Tremble , le cœur : dragon , et le degré de souplesse : Raisonnablement souple.
Localisation : Առջեւ համակարգչի համար.
Contact :

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Arnold »

Oui il faut monter à Paris, louer un studio... C'est compliqué car la vie est chère à Paris. Alors pour payer les Court Florent... Après on peut passer des castings pour ce faire connaître ( comme l'on fait Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint :) ). Après faut improviser dans la vie :P
Arnold Bondupois Membre du B.R.A.S.
Brigade de Réparation des Accidents de Sorcellerie.


Image

Mortelune
Lecteur assidu
Messages : 105
Inscription : 14 oct. 2010, 14:42
Je suis : Un sorcier
Localisation : Près de l'océan...

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Mortelune »

Effectivement, il faut prendre ce paramètre en compte... pour ces deux métiers malheureusement point de salut en province.

Avatar de l’utilisateur
Mîrmegil
Ⓐdmin
Messages : 1948
Inscription : 19 oct. 2005, 15:08
Localisation : Dans les tuyaux

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Mîrmegil »

C'est complètement faux. Les grandes villes de province ont une vie théâtrale encore suffisante pour voir apparaître de belles choses (en dehors de certaines niches, et des productions avec des capitaux importants) ; l'exemple le plus connu, c'est toute la famille Astier qui est ancrée à Lyon.

Du point de vue du journalisme, le journalisme à la papy embauchait majoritairement dans les quotidiens régionaux.
Et essayer de deviner l'avenir du journalisme écrit dans 10 ans, personne ne peut le faire ; c'est assez probable qu'à cet horizon, tous les journaux actuels auront fait faillite. Le business model de l'information de demain reste à inventer, et on ne peut pas savoir à quoi ressemblera le métier de journaliste demain, ni même si il existera.
Image

Avatar de l’utilisateur
Arnold
Lecteur assidu
Messages : 127
Inscription : 21 mars 2013, 21:04
Je suis : Un sorcier
Mon pseudo Pottermore : EspritLeviosa15422
Mes informations Pottermore : Je suis dans la maison Serdaigle, ma baguette 31.25cm, le bois : Tremble , le cœur : dragon , et le degré de souplesse : Raisonnablement souple.
Localisation : Առջեւ համակարգչի համար.
Contact :

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Arnold »

Tu as raison. Mais je pense quand même que pour ce faire connaître il faut aller dans de grandes villes, passez des castings... A Toulouse certes il y a des castings mais il y en a très peu et c'est souvent un peu hors de Toulouse. Après tout les castings sont à Paris. Pour le journalisme tu as raison aussi :mrgreen:
Arnold Bondupois Membre du B.R.A.S.
Brigade de Réparation des Accidents de Sorcellerie.


Image

Avatar de l’utilisateur
Llewellyn
A.P.T.E. à la Gazette
Messages : 1046
Inscription : 26 août 2009, 18:55
Je suis : Un sorcier
Localisation : Médicomage à Caerdydd, Ysbyty Athrofaol Cymru

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Llewellyn »

Mîrmegil a écrit :Du point de vue du journalisme, le journalisme à la papy embauchait majoritairement dans les quotidiens régionaux.
Certes.
Et essayer de deviner l'avenir du journalisme écrit dans 10 ans, personne ne peut le faire ; c'est assez probable qu'à cet horizon, tous les journaux actuels auront fait faillite. Le business model de l'information de demain reste à inventer, et on ne peut pas savoir à quoi ressemblera le métier de journaliste demain, ni même si il existera.
Mais si, il existera ! Tu le dis toi-même : « on ne peut pas savoir à quoi ressemblera le métier de journaliste. » C'est aussi l'un des "plus vieux métiers du monde", donc indispensable, inamovible !
« Hor befe gallet en em ober lazhañ, pe gwashoc'h bezañ kas en-dro. » Hermione
« On aurait pu se faire tuer, ou pire être renvoyés. »

“我们本可以被杀,或更糟的是被遣送回去。”
Harry Potter ha maen ar furien

Avatar de l’utilisateur
Luna Lupin
Sorcier Angoissé de Répondre aux Sujets
Messages : 1238
Inscription : 17 déc. 2007, 00:25
Je suis : Une sorcière
Mon pseudo Pottermore : chouettecle21045
Mes informations Pottermore : Serdaigle
Localisation : quelque part, mais je cherche encore où ou jusqu'où, la vie quoi
Contact :

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Luna Lupin »

ah ah ah...Le cours Florent se repose sur ses lauriers, il a la désormais assez mauvaise réputation dans le milieu artistique Parisien, "d'usine à rêve", beaucoup d'élève (pas mal de riches évidement)....
Il y a beaucoup de cours privé aussi qualitatif, d'autres plus qualitatif, d'autres moins cher (utile pour vérifier qu'on a la vocation), d'autres avec moins d'élèves (utile quand on veut vraiment bosser dans des bonnes conditions...)
Ce n'est que mon avis bien sûr, mais c'est pas forcément l'école à conseiller pour quelqu'un qui veut débuter et aiguiser sa créativité. (j'y ai fait un stage et j'ai trouvé ça extrêmement décevant, pauvre en créativité, mondain (on y arrive) et assez ennuyeux. Tu paye 400€ et (sauf si vraiment tu as un balais dans le c**) tu es "reçu" d'office (droit d'entrée valable un an).
Ce qui a ses avantages et ses inconvénients comme mode de recrutement (tout le monde a sa chance au moins, on ne peut pas leur enlever).
Après, je suis peut-être tombée à une mauvaise période mais en stage d'impro l'intervenant ne connaissait même pas les règles des match d'impro (j'ai appris beaucoup plus dans une petite asso amateur étudiante où je n'ai rien payé du tout...)
Il y a beaucoup d'idées reçu. Évidement ça aide j'imagine, si on veut jouer dans "Plus belle la vie", "Joséphine Ange Gardien" etc...(ils ont un tableau d'affichage avec les casting, on ne peut pas leur enlever cette qualité, qui prémâche un peu le travail galère de chercher des annonces).Il faut aussi bien choisir son école en fonction du style artistique qu'on recherche. Bien sûre, loin de moi l'idée de faire des généralités (J'aime beaucoup Canet et Carré qui sortent de cette école, par exemple), mais tout ne se résume pas à l'école...mais le choix reste important (cibler un genre déjà pour commencer c'est bien, si tu veux faire du classique, tu bosseras bien en conservatoire pour un moindre prix et avec un certains niveau de reconnaissance (les conservatoires nationaux procurent un diplôme de comédien niveau licence, c'est à dire= bac+3= si tu n'arrive pas à percer tu peut plus facilement te réorienter, entrer en fac en formations des ufr littéraires-arts-langues, par exemple direct en L3 puis enchaîner sur un master- par contre évidement les conservatoire ou les écoles de jeux donnant ce niveau (tu as un statut étudiant, peut-être boursier etc) ont des concours d'entrée très sélectif pour beaucoup de candidatures, d'où l'importance de bien vérifier avant si l'enseignement artistique correspond à ce que tu as envie d'apprendre)...
Veux-tu te diriger vers le théâtre (très vaste niveau genre, maintenant il n'est pas rare qu'il faille en plus savoir chanter, danser etc...on a beaucoup de "performance" dans le contemporain, ne pas croire qu'il n'y a que le travail du texte...(parce que c'est aussi une idée reçue) ou plutôt vers le cinéma, la tv?
Sinon, je plussoie Mirm, heureusement la culture existe ailleurs qu'à Paris, cependant dans certaines villes plus petites que la capitale, paradoxalement il paraît que les places sont plus chères, surtout quand on a pas de réseau...alors qu'à Paris ça brasse beaucoup plus.
Tu peux toujours pister les annonces "figuration" de pôle emploi spectacle de ta région (si ça existe encore?) si le ciné ou les téléfilm t'intéresse, tu fait rien de ta journée, parfois tu ne passe même pas sur une séquence, tu es bien payé, on te donne des collations (le must c'est la figuration dans un supermarché :mrgreen: ), tu attends et ça te permets de voir un plateau.
Tu peux aussi t'inscrire dans des agences sur le net, contre quelques euros par an (je ne sais pas du tout les prix pratiqués par contre désolé) et là généralement tu as accès gratuitement aux annonces de casting...(choisi bien ton site parce que je ne sais pas si certain ne te permettent pas juste de te créer un book en ligne ce qui sert rarement à grand chose vu que les directeur de casting créent souvent une adresse mail par recrutement (figurants, silhouettes ou rôles), publient une annonce de leur besoin et attendent que ça leur tombent tout cuit dans le bec...(faut pas se faire arnaquer par un site te permettant de mettre un book en ligne, il ne sera pas vraiment consulté sauf si tu t'appelle Jean Dujardin, et encore ces gens là ne doivent même plus avoir de book en ligne. :lol:
Tu peux aussi te renseigner auprès d'un agent mais c'est peut-être bien de faire quelques petits tournages avant (certains demandent une démo vidéo), donc être bénévole dans les courts métrages des étudiants en école de cinéma etc...
Enfin bon, tu as largement le temps de vérifier que c'est bien ça qui t'attire et de faire ton trou :mrgreen:
Mais oui si tu n'as pas un compte en banque bien remplie et que tu veux monter à Paris, tu as plutôt intérêt à te préparer psychologiquement à la vie de beaucoup de jeunes artistes, c'est à dire cours et à côté travail alimentaire (un travail alimentaire n'est pas forcément horrible, tu peux trouver des jobs rémunérateurs et sympa, l'intérim est compliqué pour trouver un logement et rassurer un proprio, mais une fois que tu as un bail, elle est très pratique (je connais des gens qui bossent en intérim 3 mois et ensuite se consacre à des projets cumulent quelques cachets spectacles et ensuite rebelote intérim, ils sont courageux parce qu'ils ont la passion de ce qu'ils font (et que de toute façon c'est la crise donc la "sécurité de l'emploi" y en a plus vraiment alors autant avoir des projets intéressants. :mrgreen: ).
Image °_° Image ImageImage Le complot du chou rouge en vérité violet....théorie du complot moldu.

Avatar de l’utilisateur
Mîrmegil
Ⓐdmin
Messages : 1948
Inscription : 19 oct. 2005, 15:08
Localisation : Dans les tuyaux

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Mîrmegil »

Llewellyn a écrit :
Mîrmegil a écrit :Du point de vue du journalisme, le journalisme à la papy embauchait majoritairement dans les quotidiens régionaux.
Certes.
Et essayer de deviner l'avenir du journalisme écrit dans 10 ans, personne ne peut le faire ; c'est assez probable qu'à cet horizon, tous les journaux actuels auront fait faillite. Le business model de l'information de demain reste à inventer, et on ne peut pas savoir à quoi ressemblera le métier de journaliste demain, ni même si il existera.
Mais si, il existera ! Tu le dis toi-même : « on ne peut pas savoir à quoi ressemblera le métier de journaliste. » C'est aussi l'un des "plus vieux métiers du monde", donc indispensable, inamovible !
Arguments rhétoriques ; parler de journalisme avant l'invention de l'imprimerie n'a aucun sens. Toute transmission d'information n'est pas du journalisme. On peut parler de messager avant, mais le média est bien trop différent pour qu'on utilise le mot journalisme. Aujourd'hui, on est en train de quitter le modèle centralisé de l'imprimerie pour aller vers un modèle internet décentralisé : le médium change, le métier va changer. Aujourd'hui, il y a des blogueurs au moins aussi compétents que les rédactions des quotidiens sportifs - pourquoi continuer à acheter un journal ? Pourquoi ne pas se faire sa propre information sur internet ?
Ce sont des vraies questions, et très peu de journaux ont réussi à y répondre (en France, grosso modo, le Canard Enchaîné et Mediapart). Il y a des pans entiers de l'information qui vont basculer dans le giron de l'internet, sans véritable journalisme.


En ce qui concerne les métiers d'intermittents du spectacle, c'est toujours mieux d'essayer d'avoir un diplôme véritablement professionnel à côté ; ça permet d'avoir une sorte de filet plus sécurisé. Ca permet aussi de développer des sensibilités plus business qui servent pour savoir se vendre. Je connais un certain nombre de personnes avec des diplômes prestigieux, qui ont enchaîné sur des écoles de théâtre et réussissent à vivre correctement entre des spectacles et des formations qu'ils donnent en entreprise (c'est quelque chose qui se vend plutôt bien aujourd'hui). Et si ils réussissent à faire ça, c'est parce qu'ils ont eu les deux formations.
Image

Avatar de l’utilisateur
Llewellyn
A.P.T.E. à la Gazette
Messages : 1046
Inscription : 26 août 2009, 18:55
Je suis : Un sorcier
Localisation : Médicomage à Caerdydd, Ysbyty Athrofaol Cymru

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Llewellyn »

Luna Lupin a écrit :Tu peux toujours pister les annonces "figuration" de pôle emploi spectacle de ta région (si ça existe encore?) si le ciné ou les téléfilm t'intéresse, tu fait rien de ta journée, parfois tu ne passe même pas sur une séquence, tu es bien payé, on te donne des collations (le must c'est la figuration dans un supermarché :mrgreen: ), tu attends et ça te permets de voir un plateau.
La Bretagne fait pas mal de films, grands, moyens, petits, et a besoin de figurants...
Cornouaille avec Vanessa Paradis a été tourné dans la baie d'Audierne.
À mon avis, ce film a dû déboussoler les non-Bretons avec son ton mythique et sa réalité changeante.
Mîrmegil a écrit :Arguments rhétoriques ; parler de journalisme avant l'invention de l'imprimerie n'a aucun sens. Toute transmission d'information n'est pas du journalisme. On peut parler de messager avant, mais le média est bien trop différent pour qu'on utilise le mot journalisme. Aujourd'hui, on est en train de quitter le modèle centralisé de l'imprimerie pour aller vers un modèle internet décentralisé : le médium change, le métier va changer. Aujourd'hui, il y a des blogueurs au moins aussi compétents que les rédactions des quotidiens sportifs - pourquoi continuer à acheter un journal ? Pourquoi ne pas se faire sa propre information sur internet ?
Comme d'habitude, tu fais un excellent excès de précision...
« Hor befe gallet en em ober lazhañ, pe gwashoc'h bezañ kas en-dro. » Hermione
« On aurait pu se faire tuer, ou pire être renvoyés. »

“我们本可以被杀,或更糟的是被遣送回去。”
Harry Potter ha maen ar furien

Avatar de l’utilisateur
Luna Lupin
Sorcier Angoissé de Répondre aux Sujets
Messages : 1238
Inscription : 17 déc. 2007, 00:25
Je suis : Une sorcière
Mon pseudo Pottermore : chouettecle21045
Mes informations Pottermore : Serdaigle
Localisation : quelque part, mais je cherche encore où ou jusqu'où, la vie quoi
Contact :

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Luna Lupin »

Mîrmegil a écrit :En ce qui concerne les métiers d'intermittents du spectacle, c'est toujours mieux d'essayer d'avoir un diplôme véritablement professionnel à côté ; ça permet d'avoir une sorte de filet plus sécurisé. Ca permet aussi de développer des sensibilités plus business qui servent pour savoir se vendre. Je connais un certain nombre de personnes avec des diplômes prestigieux, qui ont enchaîné sur des écoles de théâtre et réussissent à vivre correctement entre des spectacles et des formations qu'ils donnent en entreprise (c'est quelque chose qui se vend plutôt bien aujourd'hui). Et si ils réussissent à faire ça, c'est parce qu'ils ont eu les deux formations.
+1 j'en connais aussi. C'est devenu assez difficile de ne vivre que "de son art", ou alors il faut pas avoir des envies de consommations extrêmes et se contenter de la nourriture spirituelle que te procure ton activité. Mais si tu as des envies fantaisistes et coûteuses, envie de voir du pays et de te faire des petits road trip (ou selon avoir le dernier équipement son-hifi, ou selon les deux pour certains) avoir une activité rémunératrice en parallèle est nécessaire.
Après tu peux travailler dans le monde du spectacle sous un autre statut que celui d'intermittent (prise de tête minime pour calcul du quotta des cachet etc...et organisation des différents emploi du temps simultanés sur une même période...). L'an dernier j'étais étudiante, + CDD (ma collègue avait le statut d’intermittente pour le même job mais moi mon statut principal étant celui d'étudiante j'ai préféré la simplicité du CDD), ou encore, (notamment pour les artistes en entreprise), auto-entrepreneur (attention tarif horaire net plus avantageux, mais pas droit au chômage ensuite). Tu as aussi les associations qui recrutent beaucoup en CDD (le monde du spectacle est autorisé à t"engager de nombreuses années consécutives sans te faire de CDI, c'est une particularité). Pour ne citer que ces statuts (il en existe d'autres).
Image °_° Image ImageImage Le complot du chou rouge en vérité violet....théorie du complot moldu.

Mortelune
Lecteur assidu
Messages : 105
Inscription : 14 oct. 2010, 14:42
Je suis : Un sorcier
Localisation : Près de l'océan...

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Mortelune »

Mîrmegil a écrit :C'est complètement faux. Les grandes villes de province ont une vie théâtrale encore suffisante pour voir apparaître de belles choses (en dehors de certaines niches, et des productions avec des capitaux importants) ; l'exemple le plus connu, c'est toute la famille Astier qui est ancrée à Lyon.
Mouai... c'est Lyon... en France tu n'as que 20 villes de plus des 150 000 hab... et plus de 36 000 villes. Celles qui ont les moyens de se payer de la création théâtrale pro sont une infime minorité parmi le plus grosse.
Mîrmegil a écrit :Du point de vue du journalisme, le journalisme à la papy embauchait majoritairement dans les quotidiens régionaux.
C'est finit ce temps là... peut être encore chez Ouest France. Sorti de l'éditorial et des deux trois articles de fond, le reste c'est de la pige.
Mîrmegil a écrit :Le business model de l'information de demain reste à inventer, et on ne peut pas savoir à quoi ressemblera le métier de journaliste demain, ni même si il existera.
Je partage ton avis.
Luna Lupin a écrit :ah ah ah...Le cours Florent se repose sur ses lauriers, il a la désormais assez mauvaise réputation dans le milieu artistique Parisien, "d'usine à rêve", beaucoup d'élève (pas mal de riches évidement)....
Ca a bien changé alors... j'ai connu un peu il y a 17 ans et c'était bien et pas trop chère.
Luna Lupin a écrit :Sinon, je plussoie Mirm, heureusement la culture existe ailleurs qu'à Paris, cependant dans certaines villes plus petites que la capitale, paradoxalement il paraît que les places sont plus chères, surtout quand on a pas de réseau...alors qu'à Paris ça brasse beaucoup plus.
Tout dépend de la taille de la ville. Plus la ville est petite plus c'est difficile d'être pro et donc d'en vivre.
Luna Lupin a écrit :Tu peux toujours pister les annonces "figuration" de pôle emploi spectacle de ta région (si ça existe encore?) si le ciné ou les téléfilm t'intéresse, tu fait rien de ta journée, parfois tu ne passe même pas sur une séquence, tu es bien payé, on te donne des collations (le must c'est la figuration dans un supermarché :mrgreen: ), tu attends et ça te permets de voir un plateau.
Je confirme. C'est sympa et ça paye bien (pour le temps passé).
Luna Lupin a écrit :+1 j'en connais aussi. C'est devenu assez difficile de ne vivre que "de son art", ou alors il faut pas avoir des envies de consommations extrêmes et se contenter de la nourriture spirituelle que te procure ton activité. Mais si tu as des envies fantaisistes et coûteuses, envie de voir du pays et de te faire des petits road trip (ou selon avoir le dernier équipement son-hifi, ou selon les deux pour certains) avoir une activité rémunératrice en parallèle est nécessaire.
Dans mon entourage, les artistes que je connais (majoritairement des musciciens et des dessinateurs) sont soit intermittent soit freelance (et aucun à Paris en fait). Et effectivement, peu en vivent "bien"... mais là, ce qu'il faut gagner pour vivre bien, c'est un autre débat.

Avatar de l’utilisateur
Arnold
Lecteur assidu
Messages : 127
Inscription : 21 mars 2013, 21:04
Je suis : Un sorcier
Mon pseudo Pottermore : EspritLeviosa15422
Mes informations Pottermore : Je suis dans la maison Serdaigle, ma baguette 31.25cm, le bois : Tremble , le cœur : dragon , et le degré de souplesse : Raisonnablement souple.
Localisation : Առջեւ համակարգչի համար.
Contact :

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Arnold »

Et pour être acteur faut-il avoir obligatoirement le BAC ?
Arnold Bondupois Membre du B.R.A.S.
Brigade de Réparation des Accidents de Sorcellerie.


Image

Avatar de l’utilisateur
Llewellyn
A.P.T.E. à la Gazette
Messages : 1046
Inscription : 26 août 2009, 18:55
Je suis : Un sorcier
Localisation : Médicomage à Caerdydd, Ysbyty Athrofaol Cymru

Re: Etude pour devenir Rédacteur.

Message par Llewellyn »

Arnold a écrit :Et pour être acteur faut-il avoir obligatoirement le BAC ?
Ça aide ! Mais c'est plus un diplôme de culture générale qu'un « droit » à avoir une profession, fût-elle acteur, homme politique, éboueur, Nabila :lol: etc.
En soir, ce petit diplôme remplace le certificat d'études primaire d'autrefois, celui que j'ai passé en 1958. Je conserve avec soin ce diplôme de grande taille, ainsi que mon diplôme de médecine. Pour le bac, bof. Qui ne l'a pas, de nos jours ??? Plus de 80 % des impétrants !
On peut penser que ceux qui ne l'ont pas eu ont vraiment été des cancres, des absents au jour de l'examen, ont fait de graves "hors sujet", et tout ce que vous voudrez.
« Hor befe gallet en em ober lazhañ, pe gwashoc'h bezañ kas en-dro. » Hermione
« On aurait pu se faire tuer, ou pire être renvoyés. »

“我们本可以被杀,或更糟的是被遣送回去。”
Harry Potter ha maen ar furien

Répondre

Revenir à « Hors sujet »