Harry Potter et ta vie

Forum général pour parler de l'univers de Harry Potter.
Avatar de l’utilisateur
Mîrmegil
Ⓐdmin
Messages : 1948
Inscription : 19 oct. 2005, 15:08
Localisation : Dans les tuyaux

Harry Potter et ta vie

Message par Mîrmegil »

Récapitulatif de la discussion sur le Ma Vie :
Puppet a écrit :
littlemimi a écrit :
le mage amnésique a écrit :Il n'y a que des étudiants et des profs sur ce forum en fait : dés que c'est la rentrée y'a plus personne :lol: .
Je trouve ça étrange en fait la propension de profs parmis les membres. Je me demande si c'est lié à Harry Potter ou si c'est une sorte de phénoméne d'incitation inconsciente. Ou alors c'est moi qui me fait des idées. :scratch:
Je ne peux pas parler pour les autres, mais en ce qui me concerne, ça n'a rien à voir avec HP. Il y a différentes choses dans ma vie qui m'ont poussée à choisir ce métier, mais c'est certain que Harry Potter n'en fait pas partie.

D'ailleurs, pour aller au-delà de ton interrogation, mais puisque c'est un thème récurrent, je trouve qu'il y a un côté beaucoup trop déterministe autour de Harry Potter. Ce serait grâce à Harry Potter si on aime lire, grâce à Harry Potter si on fait des études plutôt littéraires, pourquoi pas grâce à Harry Potter si on est prof, et puis récemment, grâce à Harry Potter qu'on a telles idées politiques et qu'on vote de telle manière. C'est quand même hyper réducteur : la vie d'un fan ne se réduit pas à Harry Potter. Si j'aime lire, si j'ai fait des études littéraires ou si j'ai certaines idées politiques, c'est parce que j'ai été influencée par plein de gens et plein de choses à partir desquelles je me suis construite, pas parce que Sainte JK Rowling a fait mon éducation intellectuelle, et c'est bien pareil pour tout le monde ! Enfin bon, ça n'est vraiment pas contre toi ou ta réflexion Mimi, mais j'ai vu des simplifications déterministes à plusieurs endroits récemment, et je trouve ça agaçant.
Merlinus Mentis a écrit :
Puppet a écrit :
littlemimi a écrit :
le mage amnésique a écrit :Il n'y a que des étudiants et des profs sur ce forum en fait : dés que c'est la rentrée y'a plus personne :lol: .
Je trouve ça étrange en fait la propension de profs parmis les membres. Je me demande si c'est lié à Harry Potter ou si c'est une sorte de phénoméne d'incitation inconsciente. Ou alors c'est moi qui me fait des idées. :scratch:
Ce serait grâce à Harry Potter si on aime lire, grâce à Harry Potter si on fait des études plutôt littéraires, pourquoi pas grâce à Harry Potter si on est prof, et puis récemment, grâce à Harry Potter qu'on a telles idées politiques et qu'on vote de telle manière. C'est quand même hyper réducteur : la vie d'un fan ne se réduit pas à Harry Potter.
J'avais plutôt compris ça comme le fait que l'état d'esprit (si tant est qu'il existe) pour vouloir devenir prof augmenterait l'attrait exercé par Harry Potter. Une réunion de facteurs communs entre les goûts littéraires et l'envie d'enseigner, en somme...
Après, je n'en sais rien, je n'ai pas fait d'étude sur le sujet et ne compte pas en faire. :p
It's me ! a écrit :En lisant HP je voulais devenir un sorcier, pas un prof. :lol:
le mage amnésique a écrit :C'est parce que t'as rien compris à HP :mrgreen: .
Mortelune a écrit :
le mage amnésique a écrit :Il n'y a que des étudiants et des profs sur ce forum en fait : dés que c'est la rentrée y'a plus personne :lol: .
Pas mon cas... et je n'ai aucune disposition pour enseigner.
littlemimi a écrit :

Ma vie : Je suis très contente pour mes voisins de l'immeuble d'à côté qu'ils aient apparemment eu un bébé, ils sont probablement ravis et c'est cool pour eux. Mais s'ils pouvaient faire quelque chose pour que leur gamin arrête de pleurer tout les jours pendant des heures ça serait encore plus cool :?

Il n'y a rien a faire à part attendre qu'il grandisse.
Wendy a écrit :Est ce que certains d'entre vous auraient des conseils pour ma première soutenance de mémoire ? Je commence à me demander ce que je dois préparer...
Rien... à part un support PPT si c'est autorisé. Et surtout ne pas reprendre le plan du mémoire mais pourquoi et comment tu en es arrivé là.
Puppet a écrit :Ce serait grâce à Harry Potter si on aime lire
Harry Potter à tout de même accentué le nombre de lecteur chez les plus jeunes. Donc se fut un bon départ pour certains.
Puppet a écrit :grâce à Harry Potter si on fait des études plutôt littéraires
Je ne pense pas.
Puppet a écrit :pourquoi pas grâce à Harry Potter si on est prof
Encore moins.
Puppet a écrit :et puis récemment, grâce à Harry Potter qu'on a telles idées politiques et qu'on vote de telle manière
Je ne vois clairement pas le rapport.
Puppet a écrit :j'ai vu des simplifications déterministes à plusieurs endroits récemment, et je trouve ça agaçant.
Faire des constats a posteriori donne matière à discussion... de là à parler de déterminisme.

Dans le genre situation de cause à effet à partir d'un "phénomène" littéraire :
http://www.bfmtv.com/international/lond ... 69854.html
°Snitch° a écrit :Je crois que la relation serait possible plutôt dans l'autre sens. Les personnes plus littéraires auront peut-être plus tendance à apprécier la lecture d'Harry Potter. Ce n'est pas le cas de tous mais si on fait des statistiques, je crois qu'on aura plus de fans "littéraires" que "pures scientifiques". Peut-être qu'on pourrait aussi faire l'hypothèse que les personnes plus littéraires auront plus le goût d'enseigner ?
Mais moi non plus, je n'approfondirai pas cette hypothèse plus longuement mais je pense que c'est possible :D
Mortelune a écrit :
°Snitch° a écrit :Je crois que la relation serait possible plutôt dans l'autre sens. Les personnes plus littéraires auront peut-être plus tendance à apprécier la lecture d'Harry Potter. Ce n'est pas le cas de tous mais si on fait des statistiques, je crois qu'on aura plus de fans "littéraires" que "pures scientifiques". Peut-être qu'on pourrait aussi faire l'hypothèse que les personnes plus littéraires auront plus le goût d'enseigner ?
Mais moi non plus, je n'approfondirai pas cette hypothèse plus longuement mais je pense que c'est possible :D
Je serais curieux de voir des stats à ce sujet... car je ne vois pas trop le lien. Encore moins le fait qu'il faille être littéraire pour avoir le goût d'enseigner.
le mage amnésique a écrit :
Pas mon cas... et je n'ai aucune disposition pour enseigner.
Et? Tu as sérieusement pris mon message au premier degré? Tu te devais de nous signifier que toi-même tu n'étais pas un enseignant?
mon affirmation n'avait rien d'absolue, c'était plutôt évident.
Merlinus Mentis a écrit :
Mortelune a écrit :Encore moins le fait qu'il faille être littéraire pour avoir le goût d'enseigner.
Ça, c'est plutôt un constat aisé.
En ce qui concerne l'enseignement primaire, du moins, une plus grande partie des personnes présentant le concours ont suivi une formation littéraire plutôt que scientifique.
Abraxan a écrit :
Mortelune a écrit :Encore moins le fait qu'il faille être littéraire pour avoir le goût d'enseigner.
C'est parce que les études littéraires ne mènent tellement à rien que ceux qui font ça sont bien obligés d'enseigner :mrgreen:
Mortelune a écrit :
le mage amnésique a écrit :Et? Tu as sérieusement pris mon message au premier degré? Tu te devais de nous signifier que toi-même tu n'étais pas un enseignant?
mon affirmation n'avait rien d'absolue, c'était plutôt évident.
La proportion d'enseignant et d'étudiant en lettres sur ce forum est pourtant bien réelle. Par contre je doute que le thème en soit la cause.
le mage amnésique a écrit :"je ne connais pas de captain obvious"
:mrgreen:

Nous pourrions débattre de l'éducation des jeunes enfants élevés en appartement mais je doute que ce soit le lieu.
le mage amnésique a écrit :Sinon, sais-tu que dire "je ne pense pas" sans argumenter c'est inutile?
Je ne suis pas un littéraire. Pour argumenter il me faut des chiffres et je n'en ai pas. Je peux illustrer de quelques exemples mais dont il serait impossible de dégager une tendance.

Mon style d'écriture est sec et je m'en excuse. Je te prie de n'y voir aucune connotation péjorative ni forme d'aggression. Ce serait futile.

J'ai constaté sur le net, qu'il est fréquent que les thèmes des forums ne sont que des prétextes et que le personnes se regroupent par affinités et pensés qui vont bien au delà du thème initial. Les gens ne partgeant pas ces vues, ne resteront pas sur le dit forum ou se fondront dans le moule. C'est assez amusant à observer. Ainsi, le web 2.0 qui devrait être une source d'échange d'idées relativement ouvertes, se transforme en de petits groupes partageant les mêmes idées du moins valeurs et se confortant entres elles. Pour moi il n'y a pas de déterminisme lié à Harry Potter mais une propension des individus à se regrouper par valeurs. Ce n'est en aucun une critique ni à mon sens un mal, au contraire.
Mortelune a écrit :
Merlinus Mentis a écrit :En ce qui concerne l'enseignement primaire, du moins, une plus grande partie des personnes présentant le concours ont suivi une formation littéraire plutôt que scientifique.
La majorité des étudiants en lettre sont des femmes. On retrouve cette proportion chez les professeurs de école. Donc on pourrait tout aussi bien conclure que c'est plus le fait d'être une femme qui fait que l'on va vers l'enseignement que le fait d'aimer Harry Potter.
Mortelune a écrit :
Billiwig a écrit :Puppet fait sans doute allusion aux articles parus récemment et relayant l'étude du Pr. Gierzynski sur l'influence de la lecture d'HP sur les opinions politiques qu'un individu peut se forger. Exple de source : ActuaLitté
Même si je trouve cela amusant comme approche je trouve les conclusions un peu "fumeuses"... notemment sur l'orientation Obama. Enfin, il faudrait que je lise l'étude en entier. Il y a des milliers d'autres paramètres qui entrent en jeu. Par contre oui, JKR c'est toujours revendiquée travailliste et ça transpire dans ces écrits. De là à en tirer des conclusions... sur le vote des lecteurs...

Il y a eu des correlations plus visibles ces derniers temps comme la diffusion de Home just'avant des élections qui a donné un score plus fort que prévu pour les écologistes.
Puppet a écrit :Je ne pense pas qu'il y ait de corrélation particulière entre le fait d'enseigner et le fait d'être "littéraire". Ce qui est nécessaire pour aimer l'enseignement n'est pas lié à la discipline, ce sont d'autres types de qualités et de postures. (D'ailleurs, il y a bien des profs pour toutes les disciplines !)
Pour le cas particulier de l'enseignement primaire, j'aurais tendance à avoir le même raisonnement que Mortelune : le primaire est encore (malheureusement) un domaine qui attire majoritairement des femmes, et les femmes, surtout celles qui ont un projet d'orientation transversal comme prof des écoles, ont encore (malheureusement) tendance à se réfugier dans les études littéraires. C'est pour la même raison qu'il y a laaargement plus de profs de français femmes. Et puis également le fait que - même si ça me fait du mal de l'admettre, Abrax n'a pas tort - en général, les études scientifiques offrent plus de débouchés mieux payés qui éloignent les gens de l'enseignement.

Je ne suis pas hermétique à votre logique qui voudrait que ce soit la posture intellectuelle, le fait de préférer les lettres etc... qui amène à aimer Harry Potter (quoiqu'encore, je n'y crois pas trop. Je connais plein de "scientifiques" qui aiment HP, et sur le forum, je ne suis pas convaincue qu'il y ait tellement plus de "littéraires" que de "scientifiques". Il y a beaucoup de gens en informatique, ingénierie, maths, compta etc...). Ce qui me dérange, c'est quand le raisonnement est fait dans l'autre sens et qu'on attribue à Harry Potter une influence sur notre morale, nos goûts ou nos objectifs dans la vie. C'est vraiment ce côté influence et formatage par Harry Potter qui me pose problème. (et si ce n'est pas votre propos, c'est celui de pas mal de gens !)


Pour l'article sur HP et la politique, pas besoin d'aller chercher jusque sur ActuaLitté, nous en avons bien entendu parlé sur la Gazette (et il y a même des chances qu'on en ait parlé avant)
Mortelune a écrit :
Puppet a écrit :Je ne pense pas qu'il y ait de corrélation particulière entre le fait d'enseigner et le fait d'être "littéraire". Ce qui est nécessaire pour aimer l'enseignement n'est pas lié à la discipline, ce sont d'autres types de qualités et de postures. (D'ailleurs, il y a bien des profs pour toutes les disciplines !)
Je partage également. Enseignant est un métier alors que français ou mathématiques n'en sont pas.
Puppet a écrit :Pour le cas particulier de l'enseignement primaire, j'aurais tendance à avoir le même raisonnement que Mortelune : le primaire est encore (malheureusement) un domaine qui attire majoritairement des femmes, et les femmes, surtout celles qui ont un projet d'orientation transversal comme prof des écoles, ont encore (malheureusement) tendance à se réfugier dans les études littéraires. C'est pour la même raison qu'il y a laaargement plus de profs de français femmes.
Voilà, nous subissons à mon sens des années de sexisme qu'il sera difficile d'éradiquer... bien plus qu'un effet Harry Potter.
Puppet a écrit :Et puis également le fait que - même si ça me fait du mal de l'admettre, Abrax n'a pas tort - en général, les études scientifiques offrent plus de débouchés mieux payés qui éloignent les gens de l'enseignement.
Autre problématique franco-française à combattre.
Puppet a écrit :Ce qui me dérange, c'est quand le raisonnement est fait dans l'autre sens et qu'on attribue à Harry Potter une influence sur notre morale, nos goûts ou nos objectifs dans la vie. C'est vraiment ce côté influence et formatage par Harry Potter qui me pose problème. (et si ce n'est pas votre propos, c'est celui de pas mal de gens !)
Pas mieux. Les constats sont justes, mais les liens de causalités sont faux... ou du moins discutables. Ensuite coller Harry Potter dans plein d'études c'est tout de suite plus "bankable". C'est un peu le but de mon exemple sur le pourcentage de femme en cursus litteraire et qui présentent le concours de professeurs des école. Les chiffres sont corrects et flagrant (on doit tourner à 80% et 85%)... en conclure quoi que ce soit est déjà plus risqué.
Llewellyn a écrit :
Puppet a écrit :Ce qui me dérange, c'est quand le raisonnement est fait dans l'autre sens et qu'on attribue à Harry Potter une influence sur notre morale, nos goûts ou nos objectifs dans la vie. C'est vraiment ce côté influence et formatage par Harry Potter qui me pose problème. (et si ce n'est pas votre propos, c'est celui de pas mal de gens !)
Pour reprendre divers propos ci-dessus et ce dernier, j'ai beaucoup aimé lire, bien avant "Harry Potter". :lol: Dans mon souvenir, c'était vers 8 ans, en CE2, c'est à dire en 1952... :roll: Je suis resté un lecteur acharné depuis.
À l'adolescence, j'ai commencé à préférer la science fiction, fort rare à l'époque.
Harry Potter ressortit plutôt à la "fantasy", ce qui est "relativement" proche.
C'est après avoir vu un film par hasard que je me suis mis à la lecture de H.P.

Alors, formatage par Harry ? Non ! Mais les idées véhiculées de façon explicite ou implicite dans ces livres sont indiscutablement "à gauche", vu des Îles britanniques, de France, des États-Unis comme d'ailleurs.

La tendance à se sentir en résonance avec cette œuvre et ses valeurs lui préexiste dans le lecteur !
Ce qui n'empêche pas, éventuellement, des gens à l’extrême bord politique opposé d'apprécier aussi...
(Voir les statistiques du Pr Gierzynski).

Que la lecture de Harry Potter renforce certaines tendances psychologiques ou morales des lecteurs vers le bien ne me semble pas impossible ! Ce ne serait pas la première lecture à avoir cet effet, dans ce sens comme dans l'autre... :?
Image

Avatar de l’utilisateur
Mîrmegil
Ⓐdmin
Messages : 1948
Inscription : 19 oct. 2005, 15:08
Localisation : Dans les tuyaux

Re: Harry Potter et ta vie

Message par Mîrmegil »

On a trop tendance à postuler de causalité alors qu'il n'y a souvent que corrélation. De manière générale, il faut se rendre compte que quelqu'un qui est sur un forum Harry Potter, c'est, avec une très forte probabilité, quelqu'un que ses parents poussaient à lire lorsqu'il avait entre 7 et 13 ans. Ca dénote, d'un point de vue statistique, des parents en profession intellectuelle sup/profession intermédiaire. Donc une surreprésentation d'enfants faisant des études longues.
On peut monter des modèles simples de projection sur les chiffres de l'INSEE pour voir à quel point ça colle, mais j'ai la flemme.

Mortelune a écrit :
Puppet a écrit :Et puis également le fait que - même si ça me fait du mal de l'admettre, Abrax n'a pas tort - en général, les études scientifiques offrent plus de débouchés mieux payés qui éloignent les gens de l'enseignement.
Autre problématique franco-française à combattre.
La véritable problématique franco-française, c'est celle qui consiste à voir des problèmes en France tandis que c'est la situation générale dans le monde. Dans tous les pays, les étudiants d'humanités ont de plus grandes difficulté d'insertion que les étudiants français (*). On a pu avoir l'impression que c'était une spécificité française car le marché du travail y est atone depuis bien avant 2008. Il y a eu un article de The Economist qui traitait de la moins bonne insertion des talents littéraires dans le monde du travail vers Mai/Juin (probablement dans la rubrique Schumpeter vu le sujet, je me souviens plus) si ça intéresse quelqu'un.
Alors, formatage par Harry ? Non ! Mais les idées véhiculées de façon explicite ou implicite dans ces livres sont indiscutablement "à gauche", vu des Îles britanniques, de France, des États-Unis comme d'ailleurs.
C'est quelque chose qui m'amuse beaucoup chez Rowling. Il y a une dissonance totale entre les positions qu'elle dit vouloir défendre, travaillistes, et la réalité du message de Harry Potter en ce qui concerne l'Etat ; le Ministère de la Magie serait une illustration parfaite de l'école du choix public, ou plutôt les interprétations politiques qui en ont été faites.






(*) A l'exception du droit dans les pays anglo-saxon, mais c'est moins une humanité que les mathématiques, selon moi.
Image

Avatar de l’utilisateur
Barthemius
Lecteur fanatique
Messages : 2263
Inscription : 26 janv. 2010, 23:42
Je suis : Un sorcier
Mes informations Pottermore : Poufsouffle
Localisation : Dans son bureau du D.R.I.N.G
Contact :

Re: Harry Potter et ta vie

Message par Barthemius »

Je ne vais pas rajouter grand chose de nouveau, mais on peut de toute façon penser que, Harry Potter ayant touché tellement de gens dans le monde, il y a forcément dans tout ça, des littéraires, des scientifiques, des chômeurs, des diplômés, des profs, des gens que ça a incité à lire, d'autres qui lisaient déjà de toute façon.
Je pense, comme Mîrm que la majorité des lecteurs d'HP étaient avant cela des lecteurs tout court, ce qui est aussi mon cas personnel. Peu importe (surtout quand on a 10 ans, pour ceux qui l'ont lu à cet âge) que l'on soit littéraire ou matheux. Ça n'empêche pas que HP ait pu donner le goût de la lecture à certains enfants qui ne lisaient pas plus que ça, mais je ne pense pas non plus qu'il faille extrapoler le pouvoir d'influence de Harry Potter sur les choix futurs des lecteurs. Et puis même s'il y a pas mal de profs, je trouve que les membres du forum représentent tout de même une variété de profils assez diversifiée, en fin de compte, comme disait Puppet.
Mîrmegil a écrit :
Alors, formatage par Harry ? Non ! Mais les idées véhiculées de façon explicite ou implicite dans ces livres sont indiscutablement "à gauche", vu des Îles britanniques, de France, des États-Unis comme d'ailleurs.
C'est quelque chose qui m'amuse beaucoup chez Rowling. Il y a une dissonance totale entre les positions qu'elle dit vouloir défendre, travaillistes, et la réalité du message de Harry Potter en ce qui concerne l'Etat ; le Ministère de la Magie serait une illustration parfaite de l'école du choix public, ou plutôt les interprétations politiques qui en ont été faites.
C'est un tout autre débat, mais je le trouve intéressant ! C'est vrai que l'arrière fond politique de HP n'est pas très original de ce point de vue. (Ce qui n'est pas une critique, n'enlève rien au plaisir de la lecture). Les seules choses que j'ai un peu regrettées, c'est le parallèle un peu trop évident avec la seconde guerre mondiale (chasse aux nés-moldus etc), et aussi le rôle un peu trop caricatural (tantôt assoiffé de pouvoir, corrompu, impuissant, rigide) du ministère. Le seul personnage intéressant pour contrebalancer cette images étant Scrimgeour, mais même s'il reste un ennemi de Voldemort, l'histoire ne nous le rend pas tellement plus sympathique.
Sinon, je serais intéressé, Mîrm, de savoir plus précisément en quoi tu vois dans le Ministère une illustration de la théorie du Public Choice. Mais je crois que ça dérive un peu trop du débat initial XD
Image
Gazetteur le plus vert de la St Patrick & Recrue de l'Année 2010

Avatar de l’utilisateur
Pellopupuce
B.L.A.I.R.E.A.U de la Gazette
Messages : 881
Inscription : 16 août 2008, 12:32
Mon pseudo Pottermore : NoixWave31619
Localisation : dans l'impasse...

Re: Harry Potter et ta vie

Message par Pellopupuce »

SI, j'ai tout bien lu, et SI j'ai bonne mémoire, Puppet a fait de glorieuses études en Histoire, et je suis assez d'accord avec ce qu'elle dit sur le déterminisme. Il n'y a aucun lien entre HP et la volonté de vouloir enseigner. Si mon radar fonctionne bien, je pense que la réflexion de LMA à la base de tout relève de l'ironie. Mais vu que vous vous êtes lancés:
- si, et c'est malheureux, il y a un déterminisme social. Un enfant de médecin sera plus facilement médecin qu'un enfant d'ouvrier. Mis de côté le coût des études qui ouvrent la carrière médicale(arbitraire, mais pas anodin), l'enfant de médecin est élevé par un médecin, apprend à parler avec un médecin. Dès son plus jeune age, il acquiert(oui c'est de l’acquis: rien n'est inné) donc une phraséologie que le médecin qui corrigera sa copie de concours reconnaitra. J'invente rien: j'ai lu il y a quelque temps un article du Monde qui expliquait pourquoi un étudiant moyen en médecine, fils de médecin, avait plus facilement le concours qu'un brillant fils de médecine. C'est bête mais ils ne parlent pas la même langue(conclusion poussée à l’extrême de l'article).
Pour recentrer le débat: je crois que la majeur partie(les exceptions, excusez moi) des profs de maintenant, ont surtout grandit dans un monde en crise(la crise, le chômage c'est 73: rien ne va plus depuis!), avec des parents qui avaient la volonté pour leurs enfants qu'ils soient fonctionnaires! Ce n'est pas une vocation, ce sont les parents qui encouragent leurs enfants à choisir une carrière avec emploi sur! Et que donc ça n'a rien à voir avec telle ou telle lecture!
Quand à une hypothétique sur-représentation des profs sur le fofo, peut être sont ils moins présents sur les fora de tuning de voiture, ou de bodybuilduing? Est ce pour autant qu'ils ne décorent pas leurs voitures ou qu'ils n'ont pas de tablettes de chocolat??? Il ne faut pas voir de liens partout!
Pour mon cas: j'ai choisi l'enseignement(ça marche pas jusqu'à présent) parce que Chirac avait promis des postes, mais le temps de faire mes études, Sarkozy était élu... Je lis Harry Potter et ma vocation est d'être gardien de phare!
Arthur a écrit :Ça vous fait pas mal à la tête de glandouiller 24h/24?
OC a écrit :"Oui, l’histoire est merdique, mais la vache, qu’est ce que les effets spéciaux sont bons !", ça revient à dire "Bon, d’accord, quelqu’un vient de chier dans mon assiette, mais la sauce est bonne, non?"

Avatar de l’utilisateur
Mîrmegil
Ⓐdmin
Messages : 1948
Inscription : 19 oct. 2005, 15:08
Localisation : Dans les tuyaux

Re: Harry Potter et ta vie

Message par Mîrmegil »

Barthemius a écrit :Sinon, je serais intéressé, Mîrm, de savoir plus précisément en quoi tu vois dans le Ministère une illustration de la théorie du Public Choice. Mais je crois que ça dérive un peu trop du débat initial XD
Globalement, tu peux lire cet article : http://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm? ... _id=830765. Il y a un intérêt à lire l'article face à l'abstract.
Image

Avatar de l’utilisateur
Luna Lupin
Sorcier Angoissé de Répondre aux Sujets
Messages : 1238
Inscription : 17 déc. 2007, 00:25
Je suis : Une sorcière
Mon pseudo Pottermore : chouettecle21045
Mes informations Pottermore : Serdaigle
Localisation : quelque part, mais je cherche encore où ou jusqu'où, la vie quoi
Contact :

Re: Harry Potter et ta vie

Message par Luna Lupin »

C'est une saga importante dans ma vie à laquelle je voue une affection certaine. Mais elle n'a certainement pas influencé qui j'étais. C'étais parce que j'étais comme ça que je l'ai autant apprécié. :jap:
Et d'ailleurs, elle ne m'a pas fait lire d'avantage que je ne lisais avant (je ne suis pas une grande lectrice).
Peut-être que ça a eu cet effet pour les enfants qui ne connaissaientt rien d'autre que la tv, mais moi avant Harry Potter, dès que j'ai su lire, c'est surtout Andersen, Grimm, Perrault and co, qui m'ont donné le gout des histoires, et en livre un peu plus "long", il y avait les roald dahl. Harry Potter 5 est le livre le plus long que j'ai lu de ma vie, et pour autant, ça ne m'a pas donné envie d'aller dévorer les classiques pavés comme "Belle du seigneur" and co.
Image °_° Image ImageImage Le complot du chou rouge en vérité violet....théorie du complot moldu.

Avatar de l’utilisateur
Nam
B.C.B.G. de la Gazette
Messages : 1786
Inscription : 05 août 2005, 20:36

Re: Harry Potter et ta vie

Message par Nam »

Moi je voulais faire Médicomage, mais comme ça existe pas, j'ai fais aide soignante, c'est grâce à HP :D

Avatar de l’utilisateur
Llewellyn
A.P.T.E. à la Gazette
Messages : 1046
Inscription : 26 août 2009, 18:55
Je suis : Un sorcier
Localisation : Médicomage à Caerdydd, Ysbyty Athrofaol Cymru

Re: Harry Potter et ta vie

Message par Llewellyn »

Dans quelle mesure "Harry Potter" a changé ma vie ?

Pas de façon significative au niveau du quotidien ou sur le plan professionnel...
Mais ce fut un choc psychologique ; il y avait un avant, il y eut un après. Aucun autre auteur n'a eu autant d'effet.
Dans les plus proches, il y a Anne MacCaffrey et Marion Zimmer-Bradley ; et puis d'autres, encore plus anciens. Je lis depuis bien longtemps...

Toutefois, il y a un « quelque chose » dans l'œuvre de Joanne Rowling, à nul autre pareil.
« Hor befe gallet en em ober lazhañ, pe gwashoc'h bezañ kas en-dro. » Hermione
« On aurait pu se faire tuer, ou pire être renvoyés. »

“我们本可以被杀,或更糟的是被遣送回去。”
Harry Potter ha maen ar furien

Avatar de l’utilisateur
Luna Lupin
Sorcier Angoissé de Répondre aux Sujets
Messages : 1238
Inscription : 17 déc. 2007, 00:25
Je suis : Une sorcière
Mon pseudo Pottermore : chouettecle21045
Mes informations Pottermore : Serdaigle
Localisation : quelque part, mais je cherche encore où ou jusqu'où, la vie quoi
Contact :

Re: Harry Potter et ta vie

Message par Luna Lupin »

Je dirais même plus...Ce que j'aime dans son écriture c'est qu'on sent l'épaisseur des personnages secondaires...même si tout n'est pas dit dans les tome faute de place, on sent qu'elle connait l'histoire de chacun. Moi ça m'enchante l'imagination de penser à ses perso secondaires "épais".
Ensuite, comme pour les série tv, les BD, une série de 7 tomes, évolutive dans le temps fait que forcément des moments précis lus colleront avec une époque de notre vie (j'avais l'âge de Harry à la sortie française du Tome 5), et qu'on s'attache beaucoup plus à l'univers (dont ont a des attentes) et aux personnages, comme si c'était des personnages qu'on connaissait. Par exemple, dans les fan fictions, il n'est pas rare de constater des dialogues très bien écrits, et de voir que leurs auteurs ont "chopé" la personnalité des personnages qu'ils font parler et que ça coule de source qu'ils parlent comme ça.
C'est aussi un bouquin ou bien des détails pouvant sembler futiles de prime abord se révèlent important pour l'intrigue à la fin...
Il y a ce petit côté enquête du trio (me rappelle beaucoup une série de livre anglais sur un trio d'amis enfant (2 filles-1gars) qui jouaient les petits détectives, et dans cette série il me manquait justement l'épaisseur et la richesse de leur environnement dont je parlais avant...on n'en savait que trop peu.
Il y a aussi ce côté classieux de JKR qui s'adresse aux enfants sans les prendre pour des demeurés, qui fait rire autant que pleurer, ne fait pas l'apologie du noir/blanc et d'une morale superficielle ou religieuse (le héros a pleins de vices, largement plus accessible niveau identification pour le lecteur) et ne fait pas revenir les morts à la vie, même dans un univers magique et féerique.
Ça n'a pas vraiment changé mon quotidien (si ce n'est des discussions passionnées avec ma grand-mère qui m'a fait découvrir les HP, plus d'autres membres de la famille avec qui malheureusement je n'avais pas de sujet de conversation avant ça dans les réunions de famille), mais ça m'a rassuré sur le fait que si on se sentait incapable dans plein de domaine, la créativité pouvait être un jocker pour s'en sortir dans la vie, être lucrative et faire manger, ce qui m'a réconforté dans le sens d'utiliser ma propre créativité pour pallier mes innombrables incapacités. Dire que c'est grâce à HP que j'exerce aujourd'hui des activités lucratives dans un domaine créatif serait exagéré (comme je dis j'aime hp avec ce que je suis avant (personnalité de l'enfance/début pré-ado au moment de la découverte de la saga), d'ailleurs par exemple sur ce forum on constate que la majorité des membres, voire tous on une grande créativité perso et/ou pro). D'ailleurs je crois que la créativité et le point de ralliement entre les pottermaniaque (wizard worck, quidditch moldu et j'en passe). Nous faisons beaucoup plus que pipi dans nos culottes devant les acteurs sur un tapis rouge...
Enfin je pense que des personnages comme Hermione Granger, la famille Weasley, ou Luna Lovegood (pour ne citer qu'eux) ont fait l'éloge des intellos "je-sais-tout", des pauvres et des roux (les roux sont sexy officiellement depuis Harry Potter pour ceux qui ne l'aurait pas su avant), ou des solitaires un peu loufoques dans nos cours d'écoles et nos sociétés étriquées. Ces personnages ont sans doute aidé à réconforter ceux qui s'y identifiaient. Je ne vais pas forcément parler de Rogue, parce que voir des cheveux gras demeure malgré tout déplaisant et qu'on ne peut empêcher les jugements hâtifs. :mrgreen:
Je reviendrais. ou pas. à voire parce j'ai cette sale impression d'avoir oublié d'écrire un argument étoile filante. Si je m'en souviens j'éditerais.
Image °_° Image ImageImage Le complot du chou rouge en vérité violet....théorie du complot moldu.

Mortelune
Lecteur assidu
Messages : 105
Inscription : 14 oct. 2010, 14:42
Je suis : Un sorcier
Localisation : Près de l'océan...

Re: Harry Potter et ta vie

Message par Mortelune »

Pellopupuce a écrit :- si, et c'est malheureux, il y a un déterminisme social
Il y a effectivement un déterminisme social et il est sans aucune mesure avec la lecture d'HP. Certes, on trouvera toujours un fils d'ouvrier devenir médecin parce qu'il a vu Docteur Quinn à la télé... mais on tape dans l'épiphénomène.

Par contre sur les orientations de moindre importance, l'influence sur les enfants est réel. La diffusion de Jeanne et Serge à la Tv avait fait doubler le nombre de licenciés en Volley. Et cela se vérifie... comme pour le nombre d'enfants/ados lecteurs suite au phénomène HP. Aller plus loin dans le constat me paraît risqué sans de solides faits et chiffres.

Ensuite, il est vrai (à mon sens) que HP est venu combler un vide absolu notamment dans la littérature moderne destinée aux pré-ado... Les choix de lectures imposés au collège étaient catastrophiques à mon époque... je ne sais pas ce qu'il en est aujourd'hui.

Avatar de l’utilisateur
Bastet
Auror
Auror
Messages : 5458
Inscription : 29 avr. 2004, 12:47
Je suis : Une sorcière
Localisation : A droite des pyramides

Re: Harry Potter et ta vie

Message par Bastet »

Mortelune a écrit :Par contre sur les orientations de moindre importance, l'influence sur les enfants est réel. La diffusion de Jeanne et Serge à la Tv avait fait doubler le nombre de licenciés en Volley.
J'avais même lu et ça par contre, je ne sais pas si c'est vrai, que la diffusion du dessin animé avait été justement stoppée en France à cause du trop grand nombre de demandes de licenciés.
Ça m'avait fait délirer quand j'avais appris ça !
Image ImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Wendy
Rédacteur
Messages : 3820
Inscription : 02 nov. 2005, 14:24
Je suis : Une sorcière
Mon pseudo Pottermore : moonstonewild117
Mes informations Pottermore : Maison : Serpentard
Baguette : Cèdre, 25 cm, Licorne, Légèrement élastique
Localisation : dans les nuages ^^"

Re: Harry Potter et ta vie

Message par Wendy »

Je n'ai pas découvert la lecture avec Harry Potter. Les livres me fascinaient bien avant la sortie de la série.
Harry Potter m'a influencée d'une autre manière. En fait, ce n'est pas vraiment Harry qui m'a influencée, mais Hermione. Je crois que j'ai beaucoup mieux travaillé à l'école après avoir découvert ce personnage. Mais il y a des raisons plus personnelles que je n'exposerai pas ici.
Toutefois, mon goût littéraire a davantage été forgé par les romans policiers (que j'ai découverts avant les Harry Potter avec Béatrice Nicodème) et les Orphelins Baudelaire ( En fait, j'apprécie les "lectures participatives").


Par contre, si je me suis intéressée au latin, ça doit être (un peu) à cause d'Astérix (et aussi parce que j'ai vu des vestiges romains durant mon enfance, et aussi parce que j'aimais bien les histoires mythologiques....enfin, je ne sais pas pourquoi j'aime le latin.).
Image
There's no point being grown-up if you can't be childish sometimes.
UN POUR TOUS ET TOUS POUSSINS Image

Avatar de l’utilisateur
eärendil
Auror
Auror
Messages : 1153
Inscription : 08 sept. 2005, 10:14
Je suis : Une sorcière
Localisation : on the edge
Contact :

Re: Harry Potter et ta vie

Message par eärendil »

Mortelune a écrit :Ensuite, il est vrai (à mon sens) que HP est venu combler un vide absolu notamment dans la littérature moderne destinée aux pré-ado... Les choix de lectures imposés au collège étaient catastrophiques à mon époque... je ne sais pas ce qu'il en est aujourd'hui.
Ca dépend ce que tu définis comme 'catastrophique'? Je prétendrais pas avoir été une grande fan de Moliere du moins pas avant la premiere mais j'ai eu l'occasion de lire Agatha Christie, Arthur Conan Doyle, Edgar Allan Poe. Et en ce qui concerne la littérature française j'ai jamais eu de souci avec Balzac ou Zola donc je ne me suis jamais senti privée d'un syllabus de lecture intéressant. Exception Flaubert, j'ai jamais été capable d'apprécier son écriture: a retenter dans la trentaine?? Peut-etre. Accessoirement on a aussi les bibliothèques roses, vertes ou rouge & or; tout ca était effectivement surtout de la littérature anglophone traduite mais bon. Harry Potter c'est pareil.
A mon avis ce n'est pas tant que c'était catastrophique qu'effectivement une absence de bouquins plus recents. Parce qu'il faut bien admettre qu'adolescents on a tous tendance a penser que vieux = ringard = nul. Et donc meme si c'est super intéressant on ferme la porte. Ceci étant il y a d'excellents auteurs qui auraient pu être étudiés dans les années 80 ou 90 qui auraient eu autant d'impact. Angel et Bastet seront j'imagine d'accord avec moi pour dire que Guy Gavriel Kay serait un excellent auteur a travailler; des bouquins extrêmement bien écrits (et excellente traduction au Quebec sinon en France) et engageant. La tapisserie de Fionavar a été écrite dans la fin des années 70, Tigane est absolument genial (1990) sans parler des Lions d'Al-Rassan 1995 et autre Mosaique de Sarance 1998.


A l'instar de nombre d'entre vous je lisais bien avant Harry Potter: faut dire que les bouquins sont sortis quand j'avais 17-18ans donc il aurait été dommage que cela m'ait fait découvrir la lecture :P :P . J'ai toujours été une avide lectrice; je me suis fait prendre en flagrant délit de lecture des Hauts de Hurlevent pendant que la prof d'anglais nous parlait du bouquin. Je l'ai lu dans l'heure et demi de cours alors qu'elle ne parlait que du chapitre 1 :roll: (bon faut dire que je l'avais deja lu en français donc la relecture était plus rapide :lol: ). Germinal pendant les interminables heures d'histoire sur le Directoire et l'Empire (la période de l'Histoire de France que j'aimais le moins) et l'intégrale de Musset et Baudelaire durant les inter-cours :roll: . Probablement pour ca que les profs se demandaient pourquoi je voulais absolument aller en S ;)

Je ne sais pas si HP a influence ma vie... ou si certains personnages ont eu une telle résonance que certaines de mes attitudes ont change. En meme temps on réalise rarement ce genre de chose. En tout cas définitivement pas mes sensibilités politiques ou mon choix d'emploi.
Some things I cannot change, but 'till I try, I'll never know
Because I knew you, I have been changed for good.
ImageImage
http://www.candidcameraman.com

Avatar de l’utilisateur
nathalia
Nouveau lecteur
Messages : 6
Inscription : 06 févr. 2014, 14:26

Re: Harry Potter et ta vie

Message par nathalia »

Harry Potter, c'est avant tout ma principale source d'inspiration (pour mes uchronies) et d'évasion (par rapport à mes petits tracas de tous les jours). J'adore tant les livres que les films. Les personnages sont tous très bien pensés et l'histoire est tout simplement fabuleuse.

C'est tellement important que je souhaite créer un site web gratuit sur lequel je pourrais parler librement de ma passion et y exposer mes créations. C'est très important pour moi ! Quelqu'un parmi vous détient-il un blog ? Je pense réaliser le mien via ce site-là. Si vous avez des conseils, n'hésitez pas !

Je suis très contente d'avoir intégré le forum :) Partager cette passion avec vous me remplit de bonheur !
Ça ne fait pas grand bien de s'installer dans les rêves en oubliant de vivre.

Avatar de l’utilisateur
Scab
Amateur de la Gazette
Messages : 296
Inscription : 03 juin 2013, 03:16
Je suis : Une sorcière
Mon pseudo Pottermore : DawnPotion15909
Mes informations Pottermore : Maison : Serpentard
Baguette : Ebène, 31.25 cm, Dragon

Re: Harry Potter et ta vie

Message par Scab »

Après tout dépend de ce que tu attends du support web sur lequel tu souhaites partager tes créations. Si tu veux échanger et dialoguer avec la pottersphère, je pense que le plus simple serait de faire un blog ou un trumbleubleu (le nom correct étant "tumblr" et sur lequel le fandom d'Harry Potter est encore très actif d'après ce que j'ai pu voir).
Si c'est simplement pour y exposer tes écrits et/ou dessins, un site est effectivement recommandé, mais ne t'attend pas à y voir beaucoup de visite ou activité. Surtout si c'est un site fait via un hébergeur gratuit avec une adresse bizarre.

Par exemple, je possède un petit site web sur lequel je poste mes dessins, et c'est tout ce que j'en attend. Je n'ai ni le temps ni l'envie particulière de voir mes trucs commentés, je veux juste devenir riche et célèbre. Par contre, la création d'un site web demande certaine connaissance informatique ou de très bons amis informaticiens ( :mrgreen: ), difficulté que tu n'auras pa avec un support plus simple comme un blog wordpress ou les fameux trumbleubleu.
I.N.Q.U.I.S.I.T.R.I.C.E. du CFLM
Imagehttp://www.scabocracy.com

Répondre

Revenir à « Forum Général »